fbpx

19 octobre 2022

Devenir data protection officer

Le data protection officer est une nouvelle fonction dans l’univers de la protection des données. Il aide une structure à traiter les informations personnelles dans le respect du droit européen en matière de protection des données. Devenez Data Protection Officer grâce à la Cyber Management School.

 

Les missions du data protection officer

Le délégué à la protection des données (DPO) a pour rôle de veiller à ce qu’une structure respecte ses obligations vis-à-vis du règlement général sur la protection des données (RGPD). Il garantit la sécurité des données personnelles des clients et le respect de leurs droits et libertés. Le data protection officer assure la conformité d’un organisme avec les exigences de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) et le règlement européen.

Il a aussi vocation à instruire les organismes sur les bonnes pratiques en matière de protection des données personnelles. Il est habilité à les conseiller sur les exigences de la Loi informatique et libertés et du RGPD. Le DPO aide à l’optimisation de la gestion des risques liés au data privacy.

Les qualités et compétences requises pour devenir DPO

Pour prétendre au métier de délégué à la protection des données, les qualités requises sont l’organisation et la capacité de prendre des décisions importantes. La rigueur et la méthode doivent transparaître dans sa gestion. Il doit avoir l’esprit d’analyse et de synthèse pour assurer son rôle de responsable.

Le DPO est appelé à collaborer avec d’autres équipes au sein d’une organisation ou avec des partenaires externes. Pour cela, des aptitudes en communication et en négociation sont requises pour prétendre à ce poste. Le leadership du délégué à la protection des données lui permet d’établir des relations constructives avec ses collaborateurs à tous les niveaux de l’organisme.

Vous devez également avoir des connaissances en informatique pour faciliter l’utilisation des différents logiciels pour la protection ou l’analyse des données. La maîtrise de certains langages de programmation est un atout important pour exercer le métier de data protection officer.

Le salaire du data protection officer

Le revenu moyen annuel d’un délégué à la protection des données se trouve entre 50 000 et 55 000 euros. Plusieurs paramètres font varier le salaire d’un DPO. Il s’agit principalement de son expérience, de son degré d’implication ou de son niveau de responsabilité et de la taille de l’organisation.

Formation pour devenir data protection officer

Plusieurs universités et écoles supérieures proposent des formations pour devenir un data protection officer. En fonction de votre disponibilité et de vos objectifs, vous pouvez choisir :

  • la formation à distance,
  • l’apprentissage sur place,
  • l’enseignement à temps plein.

Les cours à distance vous permettent d’obtenir votre diplôme sans avoir à effectuer des déplacements. Avec la formation sur place, vous bénéficiez d’un processus d’apprentissage accéléré à l’issue duquel vous acquerrez de solides compétences en protection des données. Choisissez la Cyber Management School pour effectuer votre formation de délégué à la protection des données personnelles.

Secteurs et débouchés professionnels du DPO

La nécessité de bien gérer les données personnelles stockées pousse bon nombre d’entreprises à solliciter les services d’un data protection officer. Le DPO peut trouver un emploi dans toutes les organisations qui stockent et exploitent des données personnelles des clients sur le web.

Il est plus sollicité dans les entreprises de services du numérique, dans les télécommunications, dans les structures d’audits et de conseil ou de sécurité informatique. Le délégué à la protection des données personnelles peut aussi travailler au sein d’une banque, d’une industrie, d’une entreprise automobile ou d’une grande enseigne de distributions, etc. Si vous voulez exercer ce métier, rien de tel qu’une formation à la Cyber Management School. Vous aurez toutes les compétences pour devenir un véritable data protection officer.

 

Découvrez ici les autres types de métiers.

Plus de

fiches métiers

Métier d'auditeur en cybersécurité
Auditeur cybersécurité

Le vulnerability analyst, ou vulnerability assessment analyst, analyse les failles constituant un risque pour les systèmes d’exploitation, les réseaux informatiques et les applications.

Découvrir la fiche métier
Métier ingénieur DevOps
DevSecOps

Le vulnerability analyst, ou vulnerability assessment analyst, analyse les failles constituant un risque pour les systèmes d’exploitation, les réseaux informatiques et les applications.

Découvrir la fiche métier
Métier de vulnerability assessment analyst
Vulnerability analyst

Le vulnerability analyst, ou vulnerability assessment analyst, analyse les failles constituant un risque pour les systèmes d’exploitation, les réseaux informatiques et les applications.

Découvrir la fiche métier
Métier de technicien d'assistance informatique
Technicien d’assistance en informatique

Indispensable aux utilisateurs d’équipements numériques, le technicien d’assistance en informatique joue un rôle clé au sein de l’entreprise.

Découvrir la fiche métier
Métier d'architecte cybersécurité
Architecte cybersécurité

Le métier d’architecte en cybersécurité se réfère aux opérations menées sur l’infrastructure et l’architecture d’un système informatique dans le but de s’assurer de son niveau de sécurité. 

Découvrir la fiche métier
Métier de consultant en cybersécurité
Consultant en cybersécurité

Un consultant en cybersécurité est un peu comme un hacker au service d’une entreprise. En pénétrant son système informatique avec un programme adapté, il évalue le niveau de sécurité des réseaux et leurs potentielles failles.

Découvrir la fiche métier