1 mars 2024

Fiche métier de l’architecte réseau : missions, compétences, études et salaires

L’architecte réseau est chargé de l’interconnexion des biens et des services d’information au sein d’une entreprise ou d’une administration. Il analyse, propose et conçoit les solutions informatiques et les réseaux qui viendront répondre aux besoins des utilisateurs. Profil technique doté de compétences en gestion, l’architecte réseau fait partie des métiers de la sécurité informatique. 

Qu’est-ce que le métier d’architecte réseau ?

En emploi dans une entreprise classique ou une entreprise de services du numérique (ESN), l’architecte réseau gère tout ou partie des infrastructures réseau et télécoms. À ce titre, il analyse les besoins techniques de l’entreprise et propose les solutions ad hoc. L’architecte réseau travaille sous la responsabilité hiérarchique du responsable réseau ou du directeur des systèmes d’information.

Quelles sont les missions d’un architecte réseau ?

Également nommé architecte en ingénierie système et réseau, l’architecte réseau analyse, planifie, installe, supervise et gère les réseaux de communication de l’entreprise.

Réalisation d’audit technique et développement de l’infrastructure réseau

Après avoir audité le réseau existant et les flux d’information au sein de l’entreprise, l’architecte réseau évalue de façon précise les besoins techniques. Pour cela, il prend en compte les contraintes et les impératifs techniques en matière d’interconnexions, de messagerie, de connexion téléphonique ou encore de réseau intranet. Il se charge ensuite de schématiser le réseau pour le présenter à sa direction avant de contacter les fournisseurs. 

Mise en place, configuration et sécurisation des réseaux télécoms et informatiques

En fonction des résultats de son audit, l’expert élabore et propose des architectures réseau qui répondent aux attentes de l’entreprise. Il détermine à ce titre la configuration réseau la plus adaptée et ses fonctionnalités globales. Capable de relier un système informatique déjà existant avec de nouveaux équipements, l’architecte réseau en décrit les modalités. Avec la multiplication des cyberattaques, la sécurité des réseaux est également devenue l’une des problématiques auxquelles il doit répondre.

Évaluation, contrôle et gestion de la performance de l’architecture réseau et télécom

Après avoir supervisé et participé au déploiement du réseau avec les techniciens informatiques, l’architecte réseau se charge du contrôle et du suivi de ses performances. Il utilise selon les besoins des outils de monitoring en temps réel : Observium, Nagios ou encore Network Olympus. Il s’appuie également sur les outils propriétaires tels que les outils Cisco pour configurer, dépanner et gérer ses réseaux. Dans le même temps, il anticipe les besoins d’évolution des réseaux informatiques et communication. À ce titre, il est force de proposition au sein des réunions de co-ingénierie. 

Quelles sont les compétences et qualités requises pour devenir architecte réseau ?

Pour mener à bien ses missions, l’architecte réseau doit évidemment posséder de solides connaissances en réseaux et systèmes de télécommunications. Au minimum bilingue français/anglais, il doit également être doté d’un bon relationnel et suivre les évolutions techniques.

Connaissances étendues en systèmes et réseaux informatiques et compétences en cybersécurité

Capable d’auditer une architecture réseau, l’architecte en ingénierie système et réseau monitore les performances, la fiabilité et la sécurité de celle-ci. À ce titre, il doit être un parfait connaisseur des équipements réseau (routeurs, commutateurs, concentrateurs, etc.) et des systèmes informatiques. Ses missions nécessitent également un suivi des nouvelles technologies et des nouveaux services de communication.

Ses compétences lui permettent également d’assurer la sécurité des flux d’informations de l’entreprise. Qu’il s’agisse de connexions internes ou externes (télétravail par exemple). Son aptitude à utiliser les outils de virtualisation tels que Citrix ou WMWare ainsi que sa parfaite connaissance des éditeurs et de solutions réseau (Cisco, Linux, etc.) lui permettent de s’adapter aux différents projets et entreprises.

Maîtrise de la gestion de projet et sens du relationnel 

La maîtrise des techniques de gestion de projet est l’une des compétences clés du métier d’architecte réseau. Chargé de superviser le développement et le déploiement du réseau, il doit savoir planifier au mieux les interventions des techniciens. En relation constante avec les fournisseurs, il maîtrise la rédaction d’appels d’offres ainsi que la négociation de contrats. Il doit se montrer, à ce titre, bon gestionnaire et se fournir en matériel au meilleur rapport qualité/prix.

Il utilise également sa capacité de synthèse pour rédiger la documentation technique (schéma de l’architecture réseau, détail des différentes configurations, etc.) à destination des techniciens. Travaillant en équipe, il est doté d’une bonne capacité d’écoute et sait communiquer aussi bien sur le plan verbal que sur le plan non verbal.

Maîtrise de l’anglais technique et de la veille informationnelle

Passionné d’informatique et de nouvelles technologies, l’architecte réseau dispose d’un excellent bagage technique. Connaissant sur le bout des doigts tout le matériel informatique qu’il utilise, cet expert suit au plus près les évolutions technologiques. Sa parfaite connaissance du langage technique et de l’anglais lui permet de réaliser une veille informationnelle internationale.

Sa curiosité est gage de mise à niveau constante de ses connaissances en matière d’architecture réseau et de matériel. Toujours à l’écoute de l’évolution des techniques, il prend garde de renouveler ses certifications professionnelles (certification Cisco, certification WMWare, Fortinet, etc.).

Quelles études pour devenir architecte réseau ?

Pour devenir architecte réseau, la voie classique consiste à passer par une formation spécialisée en systèmes de télécommunications et réseaux. Un diplôme Bac+2/3 suffit rarement.

Les différentes formations pour décrocher un emploi d’architecte réseau

Une formation de type master en informatique est le minimum pour postuler aux emplois d’architecte réseau. Mais le niveau d’étude moyen des architectes réseau en poste est de bac+5 avec une spécialisation système, réseaux ou télécommunications.

Cependant, même avec un diplôme de niveau ingénieur, il peut être difficile de devenir architecte réseau en sortie d’études. Une expérience qui peut aller jusqu’à 10 ans dans le secteur de l’administration réseau, de l’ingénierie réseau ou de la sécurité informatique est souvent demandée.

Un diplôme délivré par une école d’ingénieur ou une école spécialisée

Le métier demande une formation poussée en informatique, réseau et télécommunications. La fonction d’architecte réseau nécessite également de solides compétences en cybersécurité. Hormis les écoles d’ingénieurs en informatique, vous pouvez intégrer la Cyber Management School après votre bac général ou technologique. 

Parmi les formations proposées par la Cyber Management School, le mastère 1 ou mastère 2 parcours Cybersecurity Engineer & Architect vous permettent d’acquérir les bases nécessaires pour devenir architecte réseau. La Cyber Management School vous délivre un diplôme de niveau 7 inscrit au RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles) et la possibilité de postuler aux offres d’emploi du niveau ingénieur. 

Se démarquer des autres candidats avec une formation en alternance

Accessibles en VAE (validation des acquis de l’expérience), les formations de la Cyber Management School peuvent également être réalisées en alternance. En optant pour l’alternance, vous intégrez le secteur de l’ingénierie réseau et télécom lors de vos études et vous acquérez l’expérience tant recherchée sur le marché du travail. 

Dans quel secteur et quel type d’entreprise peut-il travailler ?

Tous les secteurs et toutes les entreprises sont susceptibles de recruter un architecte réseau. Cet expert peut également travailler au sein d’une ESN (entreprise de services du numérique) en tant que consultant ou consultante. L’architecte réseau se déplace alors au sein des bureaux et des locaux de clients pour auditer, mettre en place et développer le réseau informatique. Il est également possible d’exercer le métier d’architecte réseau en free-lance.

Selon la taille de l’entreprise (TPE, PME, grand groupe ou administration), cet expert en réseaux informatiques aura plus ou moins besoin de se spécialiser. Il peut parfois endosser la casquette de chef du service informatique dans les TPE et PME.

Quel est le salaire d’un architecte réseau ?

Les offres d’emploi pour les postes d’architecte réseau proposent une rémunération allant de 40 k€ à 68 k€ brut par an. Avec plusieurs années d’expérience, le salaire d’un architecte réseau senior peut atteindre 80 k€ brut par an. Le niveau de rémunération dépend toutefois du type d’entreprise et de sa localisation (Paris ou province).

Lorsqu’il travaille en free-lance ou en tant que consultant, la rémunération de cet expert est fixée à la mission. Elle peut atteindre 680 €/jour en fonction du projet et de son niveau technique.

Quelles perspectives d’évolution professionnelle ?

Le poste d’architecte réseau peut rapidement mener le professionnel vers un poste de management et d’encadrement. Il deviendra alors responsable sécurité informatique ou directeur ou directrice des infrastructures et de la production informatique au sein d’une entreprise ou d’une administration.

En fonction de ses aspirations, l’architecte réseau senior peut également embrasser les métiers de consultant en cybersécurité ou d’ingénieur sécurité informatique et travailler en free-lance. 

 

 

Découvrez ici les autres types de métiers auxquels prépare Cyber Management School.

Plus de

fiches métiers

Métier du Prompt Engineer
Fiche métier du Prompt Engineer : missions, compétences, études et salaires

Propulsée à l’avant de la scène avec l’arrivée de ChatGPT, l’intelligence artificielle (IA) a favorisé l’émergence de nouveaux métiers. Parmi […]

Découvrir la fiche métier
Découvrez le métier du Responsable GRC en cybersécurité
Fiche métier du responsable Gouvernance Risque et Conformité (GRC)

Le Responsable GRC mène ses actions dans les domaines de la gouvernance, du risque et de la conformité. Il veille […]

Découvrir la fiche métier
Métier du Digital Forensic Analyst (analyste Forensic)
Fiche métier du Digital Forensic Analyst

Le digital forensic analyst, ou analyste forensic, œuvre dans le domaine de la criminalistique numérique. Expert en cybersécurité, il intervient […]

Découvrir la fiche métier
Métier d'Analyste de Malware
Fiche métier du Malware Analyst

Le Malware Analyst est un membre essentiel de l’équipe de cybersécurité d’une entreprise. À l’heure où les cyberattaques utilisent des […]

Découvrir la fiche métier
Métier de service delivery manager (Project Delivery Manager)
Fiche métier du Service Delivery Manager

Vous êtes partagé entre la finance, les ressources humaines, le droit des affaires et l’informatique ? Saviez-vous qu’il existe un […]

Découvrir la fiche métier
Métier du Hacker, le pirate informatique qui déjoue la cybersécurité
Fiche métier du hacker

Le hacker éthique participe au développement de solutions en cybersécurité. À la différence du pirate informatique malveillant et cherchant à […]

Découvrir la fiche métier