14 novembre 2023

Fiche métier du Digital Forensic Analyst

Le digital forensic analyst, ou analyste forensic, œuvre dans le domaine de la criminalistique numérique. Expert en cybersécurité, il intervient en réponse aux incidents. Son rôle est essentiel dans une enquête informatique. Son travail d’analyse étudie dans les moindres détails l’intrusion afin de recréer le scénario d’attaque. Cette cyber investigation contribue à la collecte de preuves, nécessaire en cas de procédure judiciaire ou d’enquête interne.

Qu’est-ce qu’un Digital Forensic Analyst ?

L’analyste forensic est un expert de la cybersécurité, mais il dispose de capacités spécifiques. Il est d’ailleurs aussi appelé analyste judiciaire numérique. Il joue un rôle prépondérant dans la criminalistique informatique, au même titre qu’un enquêteur pourrait le faire sur une scène de crime.

Qu’est-ce que la criminalistique numérique ?

La criminalistique numérique consiste à collecter des preuves informatiques. Dans le cas de cyberattaques, tous les éléments sont dématérialisés. La réglementation en matière de recherche de preuves numériques est stricte. La criminalistique informatique repose sur la science forensique, qui propose une méthodologie précise dans la collecte de preuves. Ces dernières peuvent alors être utilisées dans un cadre légal et éthique. Cette procédure est mise en place dans le but de résoudre des cas cybercriminels.

Le rôle de l’analyste forensic dans une cyberattaque

L’analyste forensic est le garant de la collecte de preuves numériques dans un cadre légal, conformément à la réglementation en vigueur. Cet expert technique est sollicité en réponse à un incident détecté dans une infrastructure informatique. Son rôle consiste à rechercher et collecter des preuves. Il se base sur l’ensemble des données brutes qu’il rassemble, issues, entre autres, des disques durs, machines, serveurs, etc.

Il analyse l’ensemble de ces éléments jusqu’à tirer des conclusions sur l’attaque. Son rôle est de définir le mode opératoire et d’identifier l’étendue de la compromission des systèmes. Dans le meilleur des cas, il peut trouver le responsable ou la cause de cette intrusion. Il réalise une véritable enquête informatique et assure l’intégrité des preuves collectées afin qu’elles soient exploitables dans un cadre légal.

Les missions de l’analyste forensic

L’analyste forensic intervient dès qu’une mission de cyber-investigation est lancée. Elle peut avoir lieu aussi bien s’il n’y a eu qu’une tentative ou une compromission complète. Ses missions ne consistent pas uniquement à analyser la data d’une entreprise. Sa procédure répond à de nombreux besoins lors d’une détection de cyberattaque.

Parmi ses missions, l’analyste forensic doit : 

  • déterminer les causes de l’intrusion (faille de sécurité, ingénierie sociale, etc.) ;
  • évaluer l’impact de la cyberattaque sur l’infrastructure informatique ;
  • enregistrer et cataloguer tous les supports physiques et immatériels pour la collecte des preuves ;
  • analyser la data pour définir avec précision le mode opératoire du cyberattaquant ;
  • réaliser une investigation minutieuse en faisant le tri parmi les nombreuses données collectées ;
  • établir un rapport d’analyse et préserver l’intégrité des preuves en vue d’une procédure ;
  • conseiller sur les outils de sécurité à mettre en place ou la prévention à organiser pour éviter des attaques potentielles.

Lorsqu’il n’est pas sollicité par une investigation numérique, le digital forensic analyst travaille avec les équipes de sécurité. Il élabore avec eux des stratégies de défense en préconisant des outils techniques innovants. Sa veille sur les menaces et sa connaissance des différents types d’attaques lui confèrent une expertise reconnue pour interagir avec les équipes informatiques.

Quelles sont les compétences et qualités d’un digital Forensic Analyst ?

Le Digital Forensic Analyst est à la fois un scientifique et un expert en informatique. Ses connaissances se complètent par une aisance juridique cruciale pour son investigation.

Les compétences scientifiques de l’analyste forensic

Les analystes forensics sont des scientifiques numériques. Ils disposent de techniques et de savoir-faire pour collecter la data. La manipulation des supports physiques et la sauvegarde des données nécessitent un protocole strict. Cette approche permet de rester en conformité légale. Les preuves et les données compromettantes sont recevables pour une procédure.

Les compétences informatiques des analystes forensics

Le digital forensic analyst doit être à l’aise avec les environnements informatiques. Il doit savoir comment intervenir dans n’importe quel système d’exploitation, comme Windows, macOS ou Linux. Les systèmes d’information n’ont pas de secret pour lui. Il maîtrise n’importe quelle infrastructure numérique. Ainsi, il peut mettre en évidence les vulnérabilités des systèmes afin des corriger. Il collabore avec les équipes de développement et doit donc avoir des compétences en code informatique.

Les compétences du digital forensic analyst dans le domaine de la cybersécurité

Cet expert de l’analyste est un acteur clé de la cybersécurité. Ses connaissances dans le domaine des menaces et des risques de cyberattaques sont complètes. Il connaît les techniques d’intrusion des hackers et sait y répondre. Pour son investigation numérique, il utilise des outils post-mortem. Ces outils d’analyse servent à étudier les incidents après leur impact. 

Les compétences juridiques du digital forensic analyst

Pour assurer son travail, l’analyste forensic doit obligatoirement maîtriser la réglementation numérique. Sa connaissance des lois en matière de cybercriminalité est essentielle pour envisager une investigation efficace et utile. En évoluant dans ce cadre légal, l’analyste forensic permet l’utilisation légale et éthique des preuves. Une aisance dans la rédaction pour ses rapports d’investigation est un atout.

Les qualités humaines d’un analyste forensic

L’analyste forensic doit être réactif et savoir travailler sous la pression. L’analyse de la data et le classement des données par pertinence demandent un travail minutieux et rigoureux. Curieux, il assure une veille permanente pour connaître les dernières innovations en matière d’attaques. Il est à jour sur les nouvelles lois et réglementations. Il ne craint pas la gestion de crise de sécurité informatique. Il apprécie le travail en équipe pour échanger sur ses analyses.

Quelles études et formations pour devenir Digital Forensic Analyst ?

Le niveau d’études des analystes forensics est généralement bac +5 avec un diplôme d’ingénieur, spécialisé ou non en cybersécurité ou en analyse de data. La formation dispensée par la Cyber Management School propose un cursus de cinq ans pendant lequel les étudiants acquièrent un socle de connaissances techniques solides.

Le cycle Bachelor Cybersécurité (niveau bac +3) propose d’aborder la cybersécurité d’un point de vue purement technique. Vous accédez aux bases de l’informatique, des mathématiques et de la programmation pour acquérir en profondeur un bagage tech. Vous pouvez également envisager la gestion de projet et le management des équipes en cybersécurité.

Le cycle Mastère Cybersécurité (niveau bac +5) propose les différentes spécialisations nécessaires à un digital forensic analyst. Ces formations peuvent se dérouler en alternance pour acquérir une expérience terrain.

Dans quels secteurs le digital forensic analyst peut-il travailler ?

L’analyste forensic exerce généralement son métier au sein de grandes entreprises, d’organisations et de grands groupes. Ces institutions gèrent un gros volume de données. Plus la data est sensible, plus les services d’un digital forensic analyst sont précieux. C’est pourquoi le domaine de la finance, la santé, la défense ou les médias recrutent.

Les services de cet expert en criminalistique numérique interviennent généralement au sein d’une équipe de cybersécurité déjà constituée. Les secteurs des banques, de l’aéronautique, de la téléphonie, les entreprises de conseils numériques, comptent parmi les environnements à la recherche de spécialistes juridiques en analyse de données.

Quel est le salaire d’un Digital Forensic Analyst ?

Le niveau de salaire d’un digital forensic analyst dépend de son expérience. Son niveau de spécialisation en analyse de code, malware, réseau, etc., entre en considération. Le bagage juridique est aussi un élément impactant la rémunération. Plus l’analyste forensic dispose d’un profil complet et d’une expérience en cybersécurité, plus il peut prétendre à un niveau de salaire élevé.

Au début de sa carrière, l’analyste forensic dispose d’un salaire moyen de 3 000 euros brut mensuels. L’entreprise et le secteur qu’il rejoint sont également deux paramètres à prendre en compte. Après cinq ans d’expérience, l’analyste peut atteindre plus de 4 500 euros brut par mois. Ce type de poste étant assez récent en France, les rémunérations sont ajustées au cas par cas, selon la pertinence du profil.

Quelle évolution de carrière pour un Digital Forensic Analyst ?

Le digital forensic analyst est un métier complexe, ouvrant de nouvelles perspectives à ceux qui souhaitent évoluer. Il peut ainsi choisir de prendre plus de responsabilités et devenir responsable d’une équipe d’analystes forensics. Ce cheminement peut ensuite l’amener à des postes plus exigeants, comme responsable d’un CSIRT (Computeur Security Incident Response Team).

Le digital forensic analyst peut également, après plusieurs années d’expérience au sein de grandes entreprises, sortir du secteur public ou privé et devenir consultant. Ses multiples expertises lui offrent l’avantage d’intervenir sur plusieurs domaines. Il peut être consultant en réglementation numérique et accompagner les entreprises dans leur mise en conformité légale.

Il sait également délivrer son expertise sur la cybersécurité, tant sur les outils à mettre en place que sur les vulnérabilités à corriger. Sa capacité d’analyse de nombreux aspects de la sécurité informatique en fait un consultant polyvalent très recherché.

Le digital forensic analyst est un élément majeur dans une équipe de réponse aux incidents. Sa force repose sur son niveau d’expertise et la puissance de son analyse de data, tant d’un point de vue juridique que technique.

 

Découvrez ici les autres types de métiers auxquels prépare Cyber Management School.

Plus de

fiches métiers

Métier de l'architecte réseau (architecte en ingénierie système et réseau)
Fiche métier de l’architecte réseau : missions, compétences, études et salaires

L’architecte réseau est chargé de l’interconnexion des biens et des services d’information au sein d’une entreprise ou d’une administration. Il […]

Découvrir la fiche métier
Métier du Prompt Engineer
Fiche métier du Prompt Engineer : missions, compétences, études et salaires

Propulsée à l’avant de la scène avec l’arrivée de ChatGPT, l’intelligence artificielle (IA) a favorisé l’émergence de nouveaux métiers. Parmi […]

Découvrir la fiche métier
Découvrez le métier du Responsable GRC en cybersécurité
Fiche métier du responsable Gouvernance Risque et Conformité (GRC)

Le Responsable GRC mène ses actions dans les domaines de la gouvernance, du risque et de la conformité. Il veille […]

Découvrir la fiche métier
Métier d'Analyste de Malware
Fiche métier du Malware Analyst

Le Malware Analyst est un membre essentiel de l’équipe de cybersécurité d’une entreprise. À l’heure où les cyberattaques utilisent des […]

Découvrir la fiche métier
Métier de service delivery manager (Project Delivery Manager)
Fiche métier du Service Delivery Manager

Vous êtes partagé entre la finance, les ressources humaines, le droit des affaires et l’informatique ? Saviez-vous qu’il existe un […]

Découvrir la fiche métier
Métier du Hacker, le pirate informatique qui déjoue la cybersécurité
Fiche métier du hacker

Le hacker éthique participe au développement de solutions en cybersécurité. À la différence du pirate informatique malveillant et cherchant à […]

Découvrir la fiche métier