20 février 2024

Fiche métier du Prompt Engineer : missions, compétences, études et salaires

Propulsée à l’avant de la scène avec l’arrivée de ChatGPT, l’intelligence artificielle (IA) a favorisé l’émergence de nouveaux métiers. Parmi ceux-ci, le métier de prompt engineer est en pleine expansion. Les professionnels du prompt engineering savent « parler » à l’IA pour que celle-ci offre les meilleurs résultats. Il n’existe encore aucune formation diplômante en prompt engineering et l’expertise s’obtient principalement par la pratique. Les choses pourraient rapidement changer : le métier de prompt engineer intéresse de plus en plus les entreprises.

Qu’est-ce que le métier de prompt engineer ?

Définir le métier de prompt engineer implique de définir ce qu’est un prompt. Les prompts (ou requêtes en français) peuvent être des questions simples, une liste d’éléments ou des extraits de code informatique que l’IA va prendre en compte pour donner sa réponse. Véritable traducteur humain vs machine, le prompt engineer ou ingénieur de prompts est l’expert qui rédige le texte qui viendra guider l’intelligence artificielle. Son rôle consiste à tirer de l’intelligence artificielle générative, des réponses les plus pertinentes possibles.

Quelles sont les missions du prompt engineer ?

Le prompt engineer conçoit, développe et améliore les requêtes destinées aux IA. Parmi les objectifs du prompt engineer, l’apprentissage automatique (machine learning) de l’IA le dispute avec la formation des utilisateurs et la mise en place de prompts qui permettront d’optimiser la productivité.

Conception et rédaction de prompts pour générer du contenu efficient

L’ingénieur de prompts a comme mission première la génération de requêtes. De ses prompts découlera la réponse de l’IA générative (ChatGPT, Dall-E, Midjourney, etc.) Le but de l’expert étant d’obtenir de l’outil d’IA générative un résultat pertinent et fiable. Pour cela, l’ingénieur d’invite peut reprendre plusieurs fois un prompt afin de le peaufiner, de l’améliorer ou de le compléter.

Le contenu demandé à l’IA peut être du texte, de l’image, de la vidéo ou encore de la musique. Selon les besoins de l’entreprise, le prompt engineer doit connaître les spécificités et limites des différents outils d’intelligence artificielle qu’il utilise. Le but final étant d’optimiser la productivité.

Entraînement, développement et amélioration continue de modèles d’IA générative

Les prompts engineers peuvent créer des outils d’IA génératives et tester leurs capacités de raisonnement logique. Pour cela, ces experts utilisent le principe du machine learning. Le but est d’apprendre à l’outil à donner des réponses adaptées même s’il n’a pas été programmé pour le faire. Cette phase d’apprentissage des modèles d’intelligence artificielle permet de repérer et d’éviter les biais.

Le prompt engineer peut également travailler en relation avec les équipes d’ingénierie. Il intervient alors dans le développement de nouveaux modèles d’IA.

Formation et rédaction de la documentation technique à destination des usagers

En plus de ces missions, le prompt engineer peut être chargé de documenter l’usage des outils d’intelligence artificielle. Destinés aux usagers de l’entreprise ou à ses clients si l’expert travaille en free-lance, ces documents reprennent les techniques d’apprentissage automatique. Le prompt engineer peut également se charger des formations internes rendues nécessaires par la transition vers l’IA.

Quelles sont les compétences et qualités requises 

Le prompt engineer est un profil à la fois technique et relationnel. Capable de converser avec ChatGPT ou Midjourney, ce professionnel est également un excellent communicant.

Expertise en traitement du langage naturel et en langages informatiques

L’ingénieur de prompt est souvent un expert en Larges language models (LLMs). Ses connaissances en matière de langage naturel et en data science lui permettent d’appréhender l’environnement dans lequel il évolue. Souvent à la pointe des évolutions, il est passionné d’informatique et de techniques.

Selon les besoins de l’entreprise dans laquelle il travaille, ce spécialiste doit également connaître certains langages de programmation (Python, Java, C++, etc.). Ces derniers lui permettent de créer des applications d’intelligence artificielle en s’appuyant sur le machine learning ou apprentissage automatique en français.

Excellente capacité d’analyse, persévérance et créativité

La recherche de la meilleure réponse nécessite de la part du prompt engineer une bonne capacité d’analyse de données. Les modèles d’intelligences artificielles évoluant sans cesse, l’expert doit également savoir faire preuve d’adaptabilité. Pour être à l’écoute de toutes les nouveautés concernant les IA génératives, l’expert mise sur la formation continue. 

Enfin, l’ingénieur de requête étant amené à reformuler ses prompts pour tirer le meilleur résultat de l’IA, il est essentiel qu’il fasse preuve de persévérance. Sa créativité lui permettra d’améliorer sa requête au fur et à mesure des résultats. Cette partie du travail de prompt engineering nécessite également une grande disponibilité et une bonne dose de patience.

Éthique, facilité de communication et sens du relationnel développé

Ce professionnel ne peut actuellement pas passer outre l’enjeu éthique de l’intelligence artificielle. Au-delà des risques pour les données personnelles et sensibles des entreprises, les outils d’intelligence artificielle posent plusieurs questions morales. En tant qu’expert, il doit prendre en compte et savoir communiquer sur ces problématiques.

Mais ce ne sont pas là les seuls besoins en matière de communications. Travaillant souvent en équipe et en relation étroite avec d’autres métiers, l’ingénieur de prompt doit savoir communiquer sur ses résultats et faire connaître ses éventuelles difficultés. Pédagogue, il est également un excellent formateur en engineering et large langage model auprès des salariés et des décideurs.

Quelles études pour devenir prompt engineer ?

Il n’existe actuellement ni diplôme ni formation diplômante dédiés au métier de prompt engineer. Les professionnels tirent souvent leur expertise d’un apprentissage en autodidacte et de la pratique constante des IA. Toutefois, une formation en informatique, cybersécurité ou data science vous offrira les compétences de base nécessaires à la compréhension du traitement du langage naturel.

S’il est possible d’apprendre en ligne le prompt engineering, un cursus tel que les formations Cybersécurité — Chef de Projet Data et Intelligence artificielle de la Cyber Management School vous permettra d’appréhender plus facilement les problématiques de l’IA. Accessible en VAE (Validation des acquis de l’expérience) et en e-learning, la formation de la Cyber Management School est sanctionnée par un titre de niveau 7 (niveau master) enregistré au RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles).

Les formations parcours Cybersécurité — Chef de Projet Data et Intelligence artificielle vous proposent, entre autres, d’acquérir des compétences en matière de sécurité informatique, mais également en gestion de risque.

Dans quels secteurs et types d’entreprise peut travailler le prompt engineer

Si les entreprises technologiques et les start-up spécialisées en IA sont actuellement les plus gros recruteurs de prompt engineers, la fonction envahit maintenant de nombreux secteurs. Le domaine de la santé, le domaine de la communication, mais également toutes les entreprises en recherche de productivité sont susceptibles de publier une offre d’emploi de prompt engineer.

Au sein des entreprises, le prompt engineer peut intégrer les équipes de recherche et développement ou les services informatiques. Il est également possible d’exercer le métier d’ingénieur de prompt en qualité de free-lance. L’expert travaille alors sur un projet ou intervient en tant que conseil auprès de ses clients. Enfin, l’ingénieur peut exercer au sein d’une Entreprise de Services Numériques ou ESN.

Quel est le salaire d’un prompt engineer ?

Le métier de prompt engineer étant relativement récent, l’estimation en matière de salaire est encore difficile. On note toutefois aux États-Unis, des salaires qui peuvent atteindre 270 000 euros par an. Ce chiffre exceptionnel est néanmoins à pondérer en fonction des différences évidentes entre le marché de l’emploi US et le marché de l’emploi français. 

En France, les offres d’emploi dans le secteur du prompt engineering débutent le plus souvent autour de 3 000 € net par mois. On estime pourtant que le salaire moyen d’un prompt engineer en France se situe entre 4 100 et 6 600 euros brut par mois. Le métier est cependant appelé à se développer et peut-être à se transformer au fur et à mesure de l’adoption de l’IA par les entreprises et le grand public.

Quelles sont les perspectives d’évolution professionnelle de l’ingénieur de requête ?

Pour la même raison qu’il est difficile de réaliser une estimation de salaire pour les prompts engineers, l’évolution professionnelle de ces experts est une grande inconnue. Toutefois, les nombreuses compétences de cet ingénieur peuvent le pousser à embrasser des fonctions aussi diverses que formateur ou manager d’une équipe dédiée au prompt engineering.

Ses connaissances en data science peuvent également lui permettre d’accéder à des professions aussi diverses que data scientist, data analyst, data manager ou encore data engineer. Enfin, le prompt engineer pourra évoluer vers un poste de Chef de projet Data et Intelligence artificielle.

 

Découvrez ici les autres types de métiers auxquels prépare Cyber Management School.

Plus de

fiches métiers

Fiche métier du Bug Bounty Hunter : missions, compétences, études et salaire
Fiche métier du Bug Bounty Hunter : missions, compétences, études et salaire

Le Bug Bounty Hunter est un acteur essentiel de la cybersécurité. Il chasse les vulnérabilités d’un programme, d’une application ou […]

Découvrir la fiche métier
Fiche métier du Blue Teamer : missions, compétences, études et salaires
Fiche métier du Blue Teamer : missions, compétences, études et salaires

Pour éprouver la résistance d’une architecture informatique d’une entreprise contre les cybermenaces, deux équipes s’affrontent. La Red Team procède aux […]

Découvrir la fiche métier
Fiche métier du gestionnaire de crise en cybersécurité
Fiche métier du gestionnaire de crise en cybersécurité

Le gestionnaire de crise en cybersécurité intervient en relation avec ou au sein des CSIRT (Computer Security Incident Response Team) […]

Découvrir la fiche métier
Métier de l'architecte réseau (architecte en ingénierie système et réseau)
Fiche métier de l’architecte réseau : missions, compétences, études et salaires

L’architecte réseau est chargé de l’interconnexion des biens et des services d’information au sein d’une entreprise ou d’une administration. Il […]

Découvrir la fiche métier
Découvrez le métier du Responsable GRC en cybersécurité
Fiche métier du responsable Gouvernance Risque et Conformité (GRC)

Le Responsable GRC mène ses actions dans les domaines de la gouvernance, du risque et de la conformité. Il veille […]

Découvrir la fiche métier
Métier du Digital Forensic Analyst (analyste Forensic)
Fiche métier du Digital Forensic Analyst

Le digital forensic analyst, ou analyste forensic, œuvre dans le domaine de la criminalistique numérique. Expert en cybersécurité, il intervient […]

Découvrir la fiche métier