27 septembre 2023

Fiche métier de l’ingénieur cybersécurité

L’ingénieur cybersécurité est le rempart d’une entreprise dans sa lutte contre les menaces informatiques. Au quotidien, ce spécialiste des systèmes d’information empêche les intrusions (piratages, virus et autre phishing) et protège les données sensibles. Fin connaisseur des systèmes d’exploitation, l’ingénieur cybersécurité doit être pédagogue, faire preuve de sang-froid et d’adaptabilité. Plébiscité par les recruteurs, ce genre de profil spécialisé, diplômé bac +5 et bien rémunéré, peut travailler dans de nombreux secteurs : banque, assurances, aéronautique, etc.

L’ingénieur cybersécurité protège les réseaux informatiques des entreprises face aux menaces

Également nommé analyste ou consultant cybersécurité, l’ingénieur cybersécurité garantit des systèmes d’information fiables. Son métier consiste à rechercher les failles sur les réseaux internes et externes d’une société. Les ingénieurs cybersécurité sont des experts en sécurité. Cette fonction sensible est en général rattachée au directeur technique, parfois au responsable de la sécurité des systèmes d’information.

L’ingénieur cybersécurité définit des règles de sécurité applicatives (relatives à des applications). Il répond aux exigences des entreprises en s’appuyant sur des référentiels ou sur la réglementation en vigueur dans un secteur précis. Il met en place des plans d’action afin d’anticiper les intrusions dans le système. En cas de cyberattaque, l’ingénieur analyse le niveau de la menace informatique, la traite et la corrige.

Le métier d’ingénieur cybersécurité : opérations, gestion et prévention

Les missions de ces ingénieurs peuvent se diviser en trois catégories : opérationnelles, pédagogiques et de prévention.

Missions opérationnelles : recherche et analyse des menaces réseau

Au niveau opérationnel, l’ingénieur cybersécurité :

  • détecte, analyse et définit les incidents, menaces et attaques sur les réseaux ;
  • recherche leurs sources et leur bloque l’accès au système ;
  • réalise un audit permanent du niveau de sécurité des systèmes informatiques, des applications web, etc. ;
  • élabore des plans d’action.

Missions pédagogiques : management d’équipe, formation et sensibilisation en entreprise

L’ingénieur cybersécurité n’est pas seulement responsable des réseaux. Son métier consiste aussi à fédérer autour des enjeux de la sécurité informatique. Il est chargé :

  • de conseiller les équipes informatiques sur les correctifs ou palliatifs à utiliser pour la sécurité des réseaux et des systèmes d’information ;
  • de sensibiliser les équipes d’une entreprise aux enjeux de la sécurité des réseaux et des systèmes d’information. Il conçoit et diffuse des supports de formation ;
  • de rédiger des procédures de sécurité adaptées et de veiller à ce qu’elles soient appliquées.

Des missions de prévention : veille numérique sur le web et analyse de logiciels malveillants

Mieux vaut prévenir que guérir : ce pourrait être le mantra des ingénieurs cybersécurité. Éviter les attaques reste le but principal de ce professionnel de l’informatique et de la gestion de crise. C’est pourquoi il :

  • documente les bases de connaissances et procédures de l’entreprise ;
  • assure une veille sur les menaces et la cyberdéfense ;
  • observe constamment la vulnérabilité du système d’exploitation, des applications informatiques et des ordinateurs ;
  • analyse les logiciels malveillants et les violations de données ;
  • prévient les attaques en protégeant les supports informatiques d’une entreprise (déploiement d’outils de gestion des risques).

Quelles sont les compétences et qualités requises pour devenir ingénieur cybersécurité ?

L’ingénieur cybersécurité doit posséder des compétences multiples dans différents domaines (sécurité, technologie numérique, logiciel, langages de scripts, etc.). Elles doivent se doubler de qualités humaines inhérentes à cette fonction.

Des compétences techniques étendues, de la sécurité des systèmes d’information au développement logiciel

L’ingénieur cybersécurité doit posséder une expertise. Cette fonction est souvent occupée par des professionnels expérimentés qui :

  • maîtrisent les usages et procédures relatifs à la sécurité des systèmes d’information ;
  • connaissent le développement logiciel, la gestion des langages de scripts comme Python, Perl ou C ;
  • connaissent les systèmes d’exploitation et les outils d’analyse des protocoles des réseaux ;
  • s’adaptent constamment aux évolutions technologiques ;
  • maîtrisent l’anglais.

Rigueur et curiosité, des qualités nécessaires au métier d’ingénieur cybersécurité

L’improvisation n’a pas sa place dans ce métier. La rigueur méthodique fait partie des qualités d’un ingénieur cybersécurité. Perfectionniste et organisé, ce professionnel de l’informatique doit avoir une forte capacité d’anticipation pour éviter les cyberattaques.

En cas d’intrusion dans le système, il fait preuve de sang-froid et s’occupe de la gestion de l’incident. Curieux, l’ingénieur cybersécurité se forme en permanence. Enfin, il doit être pédagogue pour communiquer et travailler avec les équipes de l’entreprise.

Quelles études ou quelle formation faut-il suivre pour devenir ingénieur cybersécurité en France ?

Pour devenir ingénieur cybersécurité en France, la voie classique consiste à passer un bac scientifique, puis à intégrer une école d’ingénieurs. Dans tous les cas, la fonction est accessible après un diplôme de niveau bac+5.

Un bac scientifique avant une formation en école d’ingénieurs

Si vous souhaitez embrasser une carrière d’ingénieur en cybersécurité, nous vous conseillons d’opter pour un bac scientifique ou à connotation scientifique (général ou technologique). Les spécialités mathématiques, sciences de l’ingénieur ou encore sciences informatiques vous permettront d’acquérir une base de connaissances pour votre futur métier.

Une formation en école d’ingénieurs, à l’université ou dans le privé

Les formations en sécurité des systèmes d’information se développent, mais peu d’offres concernent la spécialisation en cybersécurité. Certaines sont accessibles après validation de 120 ECTS, l’équivalent du niveau licence. D’autres à bac+1. En fin de formation, vous obtiendrez un diplôme de niveau bac+5 ou bac+ 6.

Afin de garantir aux étudiants une formation valide dans le secteur de la sécurité numérique, l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSII) a créé le label SecNumedu.

Des passerelles entre licence et écoles d’ingénieurs ou une formation d’enseignement à distance

Il est possible d’intégrer une école d’ingénieur informatique si vous avez obtenu un bac pro, puis un BTS et validé une licence (120 ECTS soit 30 ECTS par semestre). Vous devrez passer le concours Pass’Ingénieur. L’admission s’effectue sur dossier et après des épreuves orales.

Le Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) propose, quant à lui, un diplôme d’ingénieur spécialité informatique parcours cybersécurité. Pour l’obtenir, l’étudiant doit valider 180 ECTS. La formation est accessible après un bac+2, par validation des acquis de l’expérience ou validation d’études supérieures. Des formations en cybersécurité sont, par ailleurs, proposées par le CNAM via la Formation ouverte à distance (FOAD).

La Cyber Management School, une école d’enseignement privé formant aux métiers de la sécurité réseau

La Cyber Management School est une école privée entièrement dédiée aux métiers de la cybersécurité. Elle forme à une double compétence en cybersécurité et management. Présente dans trois villes de France (Paris, Lyon et Lille), la Cyber Management School accueille les étudiants à bac+1. Après quatre années de formation, ils obtiennent une certification RNCP (niveau 6 et 7) reconnue par l’État français.

Dans quel secteur peut travailler un ingénieur cybersécurité ?

Avec la complexification croissante des systèmes d’information, les recruteurs plébiscitent les experts en cybersécurité. Les opportunités d’emploi sont nombreuses. Ces profils d’ingénieurs peuvent trouver un emploi dans les secteurs suivants :

  • banque ;
  • numérique et télécommunications ;
  • santé ;
  • défense ;
  • assurances ;
  • service public ;
  • industrie ;
  • aéronautique et aérospatial.

Quel est le salaire d’un ingénieur cybersécurité en France ?

La sécurité numérique revêt de tels enjeux que les entreprises recrutent de plus en plus de profils expérimentés. En raison de son expertise, l’ingénieur responsable de la sécurité des systèmes d’information peut voir son salaire évoluer rapidement. Selon l’APEC, en France, un ingénieur cybersécurité touche en moyenne entre 37 000 et 60 000 euros bruts par an.

Le salaire dépend des années d’expérience, des responsabilités, mais aussi de la taille de l’entreprise pour laquelle il travaille. Après 15 ans d’expérience, le salaire d’un ingénieur cybersécurité oscillera entre 55 000 et 120 000 euros bruts par an.

Quelles sont les évolutions professionnelles pour un ingénieur cybersécurité en France ?

Après 7 à 8 ans d’expérience, l’ingénieur cybersécurité peut devenir architecte en cybersécurité. Il peut également évoluer vers un poste de management et d’encadrement d’équipe, comme responsable de la sécurité des systèmes d’information (RSSI) ou directeur de la sécurité des systèmes d’information (CISO).

L’ingénieur cybersécurité peut également opérer en indépendant après avoir travaillé au sein d’entreprises. Un solide réseau est toutefois nécessaire pour trouver des clients qui lui feront confiance.

La cybersécurité est un secteur d’avenir. La Fédération française de la cybersécurité envisage de créer 20 000 emplois dans cette filière d’ici à 2025. Les entreprises recrutent en nombre des ingénieurs cybersécurité pour sécuriser leurs données sensibles et anticiper les attaques informatiques. Selon l’ENSIEA, 96 % de ses diplômés trouvent un emploi moins de deux mois après avoir validé leur formation.

Vous souhaitez en savoir plus sur les métiers du monde informatique ? Découvrez les formations diplômantes dispensées par la Cyber School Management.

 

Découvrez ici les autres types de métiers auxquels prépare Cyber Management School.

Plus de

fiches métiers

Métier de l'architecte réseau (architecte en ingénierie système et réseau)
Fiche métier de l’architecte réseau : missions, compétences, études et salaires

L’architecte réseau est chargé de l’interconnexion des biens et des services d’information au sein d’une entreprise ou d’une administration. Il […]

Découvrir la fiche métier
Métier du Prompt Engineer
Fiche métier du Prompt Engineer : missions, compétences, études et salaires

Propulsée à l’avant de la scène avec l’arrivée de ChatGPT, l’intelligence artificielle (IA) a favorisé l’émergence de nouveaux métiers. Parmi […]

Découvrir la fiche métier
Découvrez le métier du Responsable GRC en cybersécurité
Fiche métier du responsable Gouvernance Risque et Conformité (GRC)

Le Responsable GRC mène ses actions dans les domaines de la gouvernance, du risque et de la conformité. Il veille […]

Découvrir la fiche métier
Métier du Digital Forensic Analyst (analyste Forensic)
Fiche métier du Digital Forensic Analyst

Le digital forensic analyst, ou analyste forensic, œuvre dans le domaine de la criminalistique numérique. Expert en cybersécurité, il intervient […]

Découvrir la fiche métier
Métier d'Analyste de Malware
Fiche métier du Malware Analyst

Le Malware Analyst est un membre essentiel de l’équipe de cybersécurité d’une entreprise. À l’heure où les cyberattaques utilisent des […]

Découvrir la fiche métier
Métier de service delivery manager (Project Delivery Manager)
Fiche métier du Service Delivery Manager

Vous êtes partagé entre la finance, les ressources humaines, le droit des affaires et l’informatique ? Saviez-vous qu’il existe un […]

Découvrir la fiche métier