14 juin 2024

Fiche métier du Blue Teamer : missions, compétences, études et salaires

Pour éprouver la résistance d’une architecture informatique d’une entreprise contre les cybermenaces, deux équipes s’affrontent. La Red Team procède aux attaques et la Blue Team défend et assure la protection des systèmes. Le Blue teamer fait donc partie de l’équipe défensive. Cet expert en cybersécurité renforce les outils et techniques de sécurité. Vous souhaitez rejoindre une Blue Team ? Voici toutes les informations sur le métier de Blue Teamer.

Qu’est-ce que le métier de Blue Teamer ?

Pour comprendre ce qu’est le métier de Blue teamer, il est nécessaire de savoir dans quel cadre et environnement il exerce sa profession. Membre de la Blue Team, il s’oppose à la Red Team et collabore avec la Purple Team.

Blue Team, Red Team et Purple Team : une organisation optimale pour s’entraîner contre les menaces

Les exercices de Red teaming et de Blue teaming sont organisés par les entreprises pour tester la sécurité de leur système d’information. La Red Team agit comme des cybercriminels. Ils exploitent les vulnérabilités informatiques, réalisent des tests d’intrusion dans les réseaux, etc. La Blue Team s’occupe de mettre en place des défenses.

L’équipe bleue se sert d’outils de détection, d’analyses, répare les failles de sécurité, etc. Elle établit des solutions de sécurité pour empêcher toute intrusion. Ces deux équipes peuvent être supervisées par la Purple Team. Ces tests d’attaque et de défense sont réalisés en situation réelle, telle que pourrait se passer une véritable cyberattaque.

Le Blue Teamer : l’expert en cybersécurité et en défense des systèmes informatiques

Le Blue Teamer est un membre de l’équipe de défense. Son métier consiste à détecter rapidement toute intrusion et instaurer des solutions de réponse à incidents efficaces. Il travaille au sein d’une équipe informatique ou d’un SOC (Security Operations Center). La sécurité informatique de l’entreprise repose sur son équipe. Il joue ainsi un rôle essentiel pour améliorer constamment les stratégies de défenses contre les cyberattaques.

Rôle du Blue teamer : des missions centrées sur les techniques défensives

Le rôle principal du Blue teamer est de déjouer toutes les cyberattaques perpétrées par la Red Team. Il doit donc se montrer malin, anticiper et trouver la faille dans la stratégie d’attaque. Le blue teamer utilise de nombreux outils techniques pour élaborer sa stratégie défensive. Il doit également faire preuve de réflexion et d’analyse personnelles pour écarter toute menace. C’est là toute la particularité du métier de Blue Teamer.

Il doit savoir envisager tous les risques, même les moins techniques. La cybersécurité reposant essentiellement sur des outils, les pirates informatiques n’hésitent pas à user de méthodes plus simples et plus basiques. Le Blue Teamer dispose de ce recul pour étudier toutes les vulnérabilités de son système.

Parmi les missions du Blue Teamer, citons également : 

  • la surveillance et l’analyse constantes des menaces ;
  • la détection des attaques ;
  • la réponse aux incidents (mise en place de mesures pour geler l’attaque, l’isoler, l’éradiquer et préserver le reste de l’environnement) ;
  • l’amélioration continue des stratégies de défense.

 

Quelles sont les responsabilités d’un blue teamer au sein d’une organisation ?

Le Blue teamer a pour responsabilité de protéger l’intégrité d’un environnement et de préserver les données sensibles de toute tentative de vol. Il contribue au bon développement d’une stratégie de sécurité efficace et pérenne. Sa veille constante des nouvelles menaces le pousse à dépasser constamment ses limites. Il doit, en effet, aller toujours plus loin pour monter des défenses de haut niveau.

Le Blue teamer ne doit pas uniquement reposer sa stratégie sur la technique. Il est nécessaire, pour son métier, d’avoir le souci du détail pour trouver les failles informatiques les plus minces. Il se base sur l’automatisation des tâches, comme l’analyse et la surveillance de son environnement. Il complète ses missions en restant proactif et en mettant en place des défenses partout où cela est nécessaire.

Les compétences et qualifications nécessaires pour rejoindre une Blue team

Le Blue teamer est un expert en sécurité informatique. Il doit avoir des compétences larges en matière de cybersécurité. Pour être efficace dans son rôle défensif, la connaissance des techniques d’attaque est nécessaire. D’ailleurs, il arrive très souvent que le Blue teamer oscille entre son poste et celui de Red teamer, pour alimenter ses compétences dans les deux domaines.

Les compétences techniques en matière de sécurité

Le Blue teamer dispose également d’un bagage complet en informatique pour naviguer dans toutes les infrastructures, réseaux, systèmes d’exploitation, etc. En matière de cybersécurité, le Blue Teamer doit posséder des connaissances solides en : 

  • audit de sécurité des infrastructures informatiques ;
  • outils de sécurité open source ;
  • outils de reverse engineering ou de SIEM (système de gestion des informations et des événements de sécurité) ;
  • analyses post-mortem, etc.

Une veille constante est nécessaire pour répondre efficacement aux nouvelles cybermenaces et optimiser sa stratégie défensive. Ce spécialiste de la sécurité doit savoir s’adapter constamment et apporter des réponses immédiates. Il s’entraîne, comme un sportif, en réalisant des tests réguliers pour affiner ses compétences.

Les qualités essentielles pour assurer la protection des systèmes d’information et des données

Curiosité, créativité, proactivité, ténacité, persévérance sont certainement les qualités principales de cet expert. La gestion de la pression est aussi essentielle pour réussir un exercice d’intrusion. Il apprécie également le challenge et la compétition. Après tout, il s’agit de mettre en déroute toutes les actions offensives de la Red team.

Les entreprises qui recrutent : où travaillent les équipes de défense ?

Les Blue Teamers et les Red Teamers sont indissociables. Ce sont généralement les cabinets d’audit en cybersécurité qui recrutent ces profils. Disposer de tels experts au sein d’une entreprise demande un véritable budget. Les grands groupes des secteurs de la finance, des technologies, de l’industrie, de la banque, la défense, la santé, peuvent embaucher ces professionnels. Une grande entreprise ou organisation possédant un SOC interne peut avoir besoin de recruter ces spécialistes.

Quelle formation suivre pour faire partie des Blue teamers ?

En tant qu’experts de la cybersécurité, les membres de l’équipe bleue ont suivi une formation spécialisée dans la sécurité informatique. Un diplôme bac +5 est nécessaire pour entrer dans une équipe bleue comme rouge. Le cursus proposé par la Cyber Management School répond aux exigences de ces métiers.

Avec notre cursus en 5 ans pour obtenir un Mastère en cybersécurité, nos étudiants sont formés sur les enjeux techniques et stratégiques. À la sortie de l’école, ils maîtrisent les outils nécessaires et la méthodologie de travail pour se lancer dans la lutte contre les cyberattaques.

Le salaire du Blue teamer au sein d’une entreprise ou d’un SOC

Le salaire des Blue teamers dépend du niveau d’expérience et des différents postes exercés au sein des services de cybersécurité ou d’un SOC. La rémunération oscille entre 3 000 et 4 000 € euros brut par mois pour une prise de poste. Les salaires augmentent selon le profil des candidats et peuvent atteindre plus de 5 000 € brut par mois.

Le salaire des membres de l’équipe bleue dépend également des responsabilités. Il peut être plus important si le candidat est le chef de la Blue team. À ceci s’ajoute le type d’entreprise et la situation géographique, les salaires n’étant pas les mêmes en France, en Europe ou aux États-Unis par exemple.

L’évolution de carrière des Blue teamers dans la sécurité informatique

Si les Blue Teamers se lassent d’élaborer des stratégies défensives, ils peuvent changer d’orientation et intégrer une Red Team. Pour ceux qui aiment superviser et gérer un exercice dans son intégralité, rejoindre la Purple Team est une évolution de carrière.

Ces spécialistes en cybersécurité peuvent également devenir consultants et accompagner les entreprises dans le déploiement d’une stratégie de sécurité. Au sein d’un SOC, les Blue teamers en recherchent d’évolution pourront gravir les échelons jusqu’à atteindre le poste de responsable du SOC. Pour cela, de nombreuses années d’expérience sont nécessaires.

Les Blue teamers, comme les Red teamers, sont des maillons essentiels de la cybersécurité. La guerre qu’ils mènent constamment dans un environnement cadré et légal leur donne les clés pour lutter contre les cybercriminels. Ils s’entraînent ainsi contre les attaques toujours plus innovantes.

Découvrez ici les autres types de métiers auxquels prépare Cyber Management School.

Plus de

fiches métiers

Fiche métier du Bug Bounty Hunter : missions, compétences, études et salaire
Fiche métier du Bug Bounty Hunter : missions, compétences, études et salaire

Le Bug Bounty Hunter est un acteur essentiel de la cybersécurité. Il chasse les vulnérabilités d’un programme, d’une application ou […]

Découvrir la fiche métier
Fiche métier du gestionnaire de crise en cybersécurité
Fiche métier du gestionnaire de crise en cybersécurité

Le gestionnaire de crise en cybersécurité intervient en relation avec ou au sein des CSIRT (Computer Security Incident Response Team) […]

Découvrir la fiche métier
Métier de l'architecte réseau (architecte en ingénierie système et réseau)
Fiche métier de l’architecte réseau : missions, compétences, études et salaires

L’architecte réseau est chargé de l’interconnexion des biens et des services d’information au sein d’une entreprise ou d’une administration. Il […]

Découvrir la fiche métier
Métier du Prompt Engineer
Fiche métier du Prompt Engineer : missions, compétences, études et salaires

Propulsée à l’avant de la scène avec l’arrivée de ChatGPT, l’intelligence artificielle (IA) a favorisé l’émergence de nouveaux métiers. Parmi […]

Découvrir la fiche métier
Découvrez le métier du Responsable GRC en cybersécurité
Fiche métier du responsable Gouvernance Risque et Conformité (GRC)

Le Responsable GRC mène ses actions dans les domaines de la gouvernance, du risque et de la conformité. Il veille […]

Découvrir la fiche métier
Métier du Digital Forensic Analyst (analyste Forensic)
Fiche métier du Digital Forensic Analyst

Le digital forensic analyst, ou analyste forensic, œuvre dans le domaine de la criminalistique numérique. Expert en cybersécurité, il intervient […]

Découvrir la fiche métier