14 juin 2024

Fiche métier du Bug Bounty Hunter : missions, compétences, études et salaire

Le Bug Bounty Hunter est un acteur essentiel de la cybersécurité. Il chasse les vulnérabilités d’un programme, d’une application ou d’une infrastructure informatique. Cet expert agit de la même manière qu’un cybercriminel mis à part que ses actions sont réalisées dans un cadre éthique. Vous souhaitez vous engager dans un métier unique, au sein d’une équipe de chasseurs de bugs ? Découvrez toutes les informations sur le Bug Bounty Hunter.

Qu’est-ce que le métier de Bug Bounty Hunter ?

Le Bug Bounty Hunter est un chasseur de vulnérabilités. Cet expert de la sécurité informatique intervient dans un cadre précis afin de chercher les failles d’un système. Il participe aux programmes de Bug Bounty mis en place par les entreprises.

Les programmes de bug Bounty : terrain de chasse éthique des failles de sécurité

Les entreprises mettent en place des programmes de Bug Bounty afin de déceler les vulnérabilités de leur système, d’une application, d’un logiciel, etc. Ces programmes sont organisés en interne ou sur des plateformes de Bug Bounty comme YesWeHack. Les entreprises font ainsi appel à des pirates éthiques, les Bug Bounty Hunters, utilisant les mêmes techniques que les cybercriminels. Ce sont des chercheurs de bugs : ils remontent les failles de sécurité trouvées. Selon la pertinence de la vulnérabilité, les hunters reçoivent une récompense financière.

Bug Bounty Hunter : un pirate informatique éthique

Le Bug Bounty Hunter est donc un expert de la cybersécurité. Il travaille pour les organisations, en interne ou en tant que consultant. De nombreux hunters participent aux programmes de Bug Bounty pour le loisir. Ils possèdent des valeurs éthiques. Les failles de sécurité ne sont pas exploitées à des fins malveillantes. Ces hackers responsables contribuent à améliorer la sécurité informatique d’une entreprise ou d’une organisation.

Quel est le rôle d’un Bug Bounty Hunter ?

Les hunters sont avant tout des experts en sécurité informatique. Leur principale mission consiste à déceler les vulnérabilités d’un système avant qu’elles ne soient exploitées par les cybercriminels. Le hunter remonte ainsi toute faille détectée au service informatique de son entreprise ou de l’organisation, afin que des correctifs soient rapidement apportés. Ses missions sont multiples et rendent son métier polyvalent.

Outre la détection des vulnérabilités informatiques dans les systèmes et applications, le chasseur de bugs doit : 

  • réaliser un rapport détaillé sur la faille trouvée (technique utilisée pour s’introduire dans le système, mode opératoire, étendue de la compromission, etc.) ;
  • fournir des solutions pour corriger les vulnérabilités ;
  • travailler en équipe avec les services informatiques de l’organisation ;
  • rester en veille des dernières techniques, outils et méthodes des pirates utilisés.

Les responsabilités du Bug Bounty Hunter : rester éthique dans son métier

Le Bug Bounty Hunter utilise les mêmes techniques de piratage que les cybercriminels. Ces chercheurs de vulnérabilités informatiques dans les systèmes doivent donc se montrer responsables dans leur travail. Avec leurs compétences de hackers, ils peuvent avoir accès à des données et mettre à mal l’activité d’une entreprise. Le Bug Bounty Hunter fait partie des hackers éthiques. Il ne doit pas exploiter ses découvertes à des fins malveillantes.

Son travail s’effectue dans un cadre légal, défini par les équipes informatiques et les responsables de l’entreprise. Il s’engage à rester dans la confidentialité et à ne pas partager ses découvertes à d’autres pirates. Dans le cadre d’un programme de Bug Bounty, les chercheurs participants s’engagent également à respecter la confidentialité de leur recherche. Les récompenses ou les primes attribuées dépendent aussi du respect des règles établies.

Les compétences et qualifications nécessaires pour exercer le métier de Bug Bounty Hunter

Le profil d’un bon chercheur de failles de sécurité repose sur des compétences techniques majeures en cybersécurité. Le travail d’équipe régulier demande aussi des qualités humaines et des softs kills essentiels.

Les compétences techniques pour être un chasseur de bugs éthique

Le Bug Bounty Hunter maîtrise tout l’environnement informatique ainsi que les techniques et outils de cybersécurité. Il dispose ainsi d’un profil complet. Les langages de programmation, comme Python, Ruby ou Java n’ont aucun secret pour lui. Il est à l’aise avec les systèmes d’exploitation comme Windows, Linux, macOS, etc. Il est amené à s’introduire dans toutes les infrastructures informatiques, les réseaux ou encore les lignes de code des applications.

Ses compétences reposent également sur les techniques de hacking et les méthodes d’intrusion des pirates. Il connaît à la fois les attaques, mais aussi les stratégies de défense. Il sait aussi bien mettre en place des tests de pénétration que des correctifs. Il maîtrise les outils de sécurité (Burp Suite, Nmap, etc.), les outils d’analyse et de surveillance, les protocoles de sécurité, etc.

Les qualités humaines requises pour les chercheurs de vulnérabilités

Le Bug Bounty Hunter n’exerce pas son métier en solitaire. Il travaille en équipe, avec les services informatiques, tels que les développeurs. Il doit donc avoir un bon sens de la communication pour œuvrer en groupe à la protection de l’entreprise. La réalisation des tests de pénétration et l’exploitation des failles lui demandent de prendre des initiatives pour fouiller un environnement selon la méthode souhaitée.

Le chasseur doit savoir rédiger un rapport clair et être force de proposition dans les solutions. Le travail sous pression, le respect des règles et des délais, la rigueur et la persévérance sont également des qualités nécessaires pour effectuer une recherche de faille efficace.

Où travaillent généralement les Bug Bounty Hunters ?

Le Bug Bounty Hunter peut exercer son métier dans de nombreux secteurs d’activités, comme la santé, les assurances, l’informatique, les télécommunications, la défense, etc. Il peut rejoindre n’importe quelle organisation impliquée dans la protection des données.

Ce sont aujourd’hui les grands groupes qui recrutent ces experts au sein de leurs services pour vérifier régulièrement leurs applications. Les startups, les petites et moyennes entreprises peuvent solliciter des chasseurs en tant que consultants pour des interventions régulières.

Le niveau d’étude et la formation nécessaires pour devenir Bug Bounty Hunter

Le Bug Bounty Hunter est un expert dans son domaine. Après des études d’informatique avec spécialisation en cybersécurité, il dispose généralement d’un niveau bac +5 et d’un diplôme d’ingénieur. Ce niveau d’étude est nécessaire pour ceux qui souhaitent exercer leur métier au sein de services de cybersécurité de grandes entreprises entre autres. Ce niveau vous aide également à obtenir un salaire plus élevé.

La Cyber Management School propose à ses étudiants un cursus en cinq ans après le bac, afin d’obtenir un bagage technique pertinent en matière de cybersécurité.

Quel est le salaire d’un Bug Bounty Hunter ?

Le niveau de salaire dépend de nombreux critères (expérience, entreprise, zone géographique, etc.). Un chasseur débutant peut prétendre à un salaire mensuel brut variant entre 2 500 et 3 500 €. Avec plus de dix ans d’expérience, le salaire mensuel brut peut atteindre jusqu’à 10 000 €. 

Toutes les entreprises ne versent pas la même rémunération en fonction de leur taille et de leur activité. Néanmoins, ce poste tend à se développer et à compter parmi les expertises les plus recherchées.

Quelles perspectives d’évolution pour le Bug Bounty Hunter ?

Le Bug Bounty Hunter peut envisager une spécialisation au fil de sa carrière et exercer dans un domaine particulier. Il peut ainsi devenir un expert de la sécurité informatique des réseaux par exemple. Il peut également prétendre à des postes à responsabilités, comme directeur de la sécurité des systèmes d’information d’une entreprise.

S’il le souhaite, le Bug Bounty Hunter peut partager ses connaissances en devenant formateur. Il peut enseigner à son tour dans les écoles de cybersécurité. 

Le poste de Bug Bounty Hunter est en plein développement. Les valeurs de hacking éthique et les responsabilités requises en font un métier de passionné.

Découvrez ici les autres types de métiers auxquels prépare Cyber Management School.

Plus de

fiches métiers

Fiche métier du Blue Teamer : missions, compétences, études et salaires
Fiche métier du Blue Teamer : missions, compétences, études et salaires

Pour éprouver la résistance d’une architecture informatique d’une entreprise contre les cybermenaces, deux équipes s’affrontent. La Red Team procède aux […]

Découvrir la fiche métier
Fiche métier du gestionnaire de crise en cybersécurité
Fiche métier du gestionnaire de crise en cybersécurité

Le gestionnaire de crise en cybersécurité intervient en relation avec ou au sein des CSIRT (Computer Security Incident Response Team) […]

Découvrir la fiche métier
Métier de l'architecte réseau (architecte en ingénierie système et réseau)
Fiche métier de l’architecte réseau : missions, compétences, études et salaires

L’architecte réseau est chargé de l’interconnexion des biens et des services d’information au sein d’une entreprise ou d’une administration. Il […]

Découvrir la fiche métier
Métier du Prompt Engineer
Fiche métier du Prompt Engineer : missions, compétences, études et salaires

Propulsée à l’avant de la scène avec l’arrivée de ChatGPT, l’intelligence artificielle (IA) a favorisé l’émergence de nouveaux métiers. Parmi […]

Découvrir la fiche métier
Découvrez le métier du Responsable GRC en cybersécurité
Fiche métier du responsable Gouvernance Risque et Conformité (GRC)

Le Responsable GRC mène ses actions dans les domaines de la gouvernance, du risque et de la conformité. Il veille […]

Découvrir la fiche métier
Métier du Digital Forensic Analyst (analyste Forensic)
Fiche métier du Digital Forensic Analyst

Le digital forensic analyst, ou analyste forensic, œuvre dans le domaine de la criminalistique numérique. Expert en cybersécurité, il intervient […]

Découvrir la fiche métier