15 septembre 2023

Fiche métier du développeur front-end

Le métier de développeur front-end (ou développeur web) se veut très polyvalent. Sa mission consiste à créer tous les éléments visibles d’une application ou d’un site web. Son travail est à la fois technique et créatif. Ses lignes de code génèrent un environnement attractif pour les utilisateurs. Vous souhaitez en savoir plus sur ce poste clé dans l’informatique ? Découvrez les missions de ce développeur, son salaire, ses compétences et son évolution de carrière.

Quel est le rôle d’un développeur front-end en informatique ?

Le développeur front-end travaille en étroite collaboration avec l’équipe back-end. Il développe toute la partie visible des applications. Son rôle consiste à rendre accessibles et de manière plus attractive les fonctionnalités générées par le développeur back-end. Il s’occupe de l’aspect esthétique d’un site, avec des langages informatiques propres à son activité. Son rôle est donc à la fois technique dans la création de code, mais aussi visuel. Il se consacre au design et à l’ergonomie d’une application.

Quelle est la différence entre le développeur back-end et le développeur front-end ?

Les différences entre un développeur back-end et un développeur front-end sont nombreuses. Le premier développe toute la partie fonctionnelle des applications, c’est-à-dire toute la partie invisible, mais indispensable. Le second s’occupe de linterface visuelle. Pour résumer, le développeur back-end s’occupe du fond et le développeur front-end de la forme.

Par ailleurs, les langages de programmation ne sont pas les mêmes. Généralement, un développeur front-end maîtrise le HTML, le CSS et JavaScript. Le développeur back-end utilise de son côté Python, PHP, Ruby, etc., selon sa spécialité.

Quelles sont les missions du développeur front-end ?

Les missions du développeur front-end sont multiples. Toutes ont cependant le même objectif : assurer une ergonomie visuelle pour rendre l’application attractive aux yeux des utilisateurs.

Développer l’ergonomie visuelle des applications web

Le travail du développeur front-end est d’appliquer la charte graphique imposée par le client. Il développe tous les éléments nécessaires à la bonne utilisation d’une application. Il s’agit notamment des menus de navigation, des boutons de commande, de la position des images et vidéos, etc. Il peut s’appuyer sur les directives de l’UX Designer ou du Webdesigner pour apporter une interface « user friendly ». Le but ici est d’optimiser l’interface pour rendre la navigation fluide et agréable.

Développer les aspects techniques pour rendre les applications plus attractives

Outre l’aspect visuel, des points techniques reviennent aux développeurs front-end. Il doit en effet assurer la compatibilité des applications avec l’ensemble des navigateurs (Chrome, Firefox, Edge, etc.) Son code doit donc répondre aux normes W3C qui régissent le développement d’un site Internet. Un site développé dans les règles de l’art est un atout majeur pour votre référencement naturel.

D’ailleurs, sa mission consiste également à rendre un site ou un service attractif pour les moteurs de recherche. Il déploie tous les outils techniques nécessaires pour séduire Google et consorts (vitesse de chargement des pages, site responsive, etc.). Son site Internet doit répondre aux exigences des interfaces mobiles, notamment en matière d’affichage. 

Quelles sont les compétences et qualités requises pour être développeur front-end ?

Le développeur front-end jongle à la fois avec des compétences techniques indispensables et des qualités humaines favorisant le travail en équipe.

Les compétences techniques indispensables au travail du développeur front-end

Ce métier demande un bagage technique indispensable. La maîtrise du HTML, du CSS et de JavaScript est essentielle. Ces trois langages permettent de travailler sur l’apparence du texte, des images et d’intégrer du contenu dynamique. Le développeur front-end dispose lui aussi de frameworks, tout comme son collègue back-end. Il s’agit pour lui des frameworks JavaScript, tels que Vue.js, Angular, Backbone, React, Ext.js, etc.

Des outils de CD/CI comme Git ou Jenkins sont également nécessaires pour effectuer les phases de test, d’intégration et de développement. Des connaissances dans les CMS, comme WordPress par exemple, sont aussi un plus. Savoir se servir d’un Webpack (outil central pour tout projet front-end) est recommandé. Vous dotez ainsi vos applications des meilleures performances techniques.

Des bases en langage de programmation comme PHP et en SQL peuvent également faire la différence sur un curriculum vitae.

Des connaissances complémentaires pour exercer le métier de développeur front-end

Le développeur web doit également se servir des technologies et des outils graphiques liés à son métier. Une veille régulière sur les nouveautés et les évolutions des techniques lui offrent d’autres perspectives sur le développement de ses projets. Sa veille se porte sur les technologies (évolution des méthodes de référencement) et sur la créativité (nouvelles tendances en matière de police ou d’effets visuels).

Un goût pour l’UX design est aussi recherché par les recruteurs. L’expérience utilisateur est primordiale dans ce métier. Le développeur doit savoir se mettre à la place du client pour développer des applications ou sites web ergonomiques. Ce dernier point s’acquiert souvent avec l’expérience.

Des aptitudes humaines pour mener tout projet numérique ou informatique

Le développeur front-end est amené à travailler avec d’autres métiers pour réaliser un projet. Il est en contact avec le développeur back-end, l’équipe UX Design, le chef de projet, voire le client. Le sens de l’écoute et de la communication sont deux qualités indispensables pour le développeur front-end.

Sa mission impose également rigueur et sens du détail, à la limite du perfectionnisme. Avant la livraison du projet, le développeur doit s’assurer que chaque élément du site Internet ou des applications sont à leur place. Un esprit créatif et le goût pour l’harmonie visuelle permettent au développeur de distinguer son profil. Dans certains cas, il peut être force de proposition auprès du client pour apporter des conseils d’ajustement.

Quelles études et formations pour devenir développeur front-end ?

Pour devenir développeur front-end, différents parcours sont envisageables. Tout comme il est possible d’exercer ce métier en freelance ou en CDI au sein d’une entreprise.

Les formations essentielles pour décrocher un emploi de développeur web

Des études en informatique représentent la base de votre formation. Vous pouvez ainsi commencer par rejoindre un DUT ou un BTS informatique avant de vous spécialiser. Pour gagner en qualification et devenir ingénieur (niveau bac+5), intégrez une école spécialisée dans le développement informatique.

Si les niveaux bac +5 type ingénieur sont appréciés par les recruteurs, l’expérience et les compétences peuvent également faire la différence.

La reconversion professionnelle pour décrocher un emploi de développeur front-end

Vous pouvez également devenir développeur web en suivant des cours en ligne, dispensés par des organismes reconnus. De jeunes développeurs trouvent ainsi leur voie, dans le cadre d’une reconversion ou d’un changement d’orientation. Ces formations certifiantes permettent d’acquérir les connaissances et les compétences clés pour le travail de développeur front-end. En exerçant ensuite en freelance, vous accumulez de l’expérience au fil des projets.

Quel est le salaire d’un développeur front-end ?

Le salaire d’un développeur front-end dépend essentiellement des outils de programmation et des frameworks maîtrisés. Plus le développeur dispose d’un bagage technique intéressant et plus il est attractif aux yeux des recruteurs. La rémunération est plus importante pour les profils expérimentés.

Le niveau de salaire d’un développeur front-end varie selon les profils.

  • Développeur front-end junior : entre 25 et 40k d’euros / an.
  • Développeur front-end confirmé : entre 40 et 50k d’euros / an.
  • Développeur front-end senior : plus de 50k d’euros / an.

Pour ceux qui souhaitent exercer leur activité en freelance, la rémunération moyenne est estimée à 500 euros HT par jour.

Quels sont les secteurs qui recrutent les développeurs front-end ?

Le secteur du digital est certainement l’un des premiers employeurs des développeurs front-end. Cependant, d’autres domaines, comme l’assurance, la banque, le commerce, les institutions gouvernementales peuvent également recruter ces profils.  Tous ces secteurs ont des besoins en matière de développement d’applications ou de sites Internet.

Tout secteur d’activité est susceptible de recruter des développeurs front-end, en interne ou par l’intermédiaire d’ESN (entreprises de service du numérique).

Quelles sont les entreprises qui recrutent des développeurs front-end ?

Les ESN sont les plus nombreuses à recruter des profils de développeur front-end. Les agences web, les start up ou encore les PME peuvent également avoir des besoins selon les projets en cours. Si la mission est ponctuelle, les entreprises préfèrent faire appel à des experts en freelance.

En fonction des objectifs à mettre en place, les entreprises sollicitent des services externes ou se dotent d’une équipe interne complète de développeurs informatiques. C’est notamment le cas des grands groupes et des acteurs du numérique qui ont des besoins récurrents dans le développement de leurs applications.

Quelles évolutions de carrière pour un développeur front-end ?

Le développeur front-end peut, s’il le souhaite, évoluer vers le métier de développeur full-stack. Il s’agit ici d’un poste polyvalent puisqu’il réunit le savoir-faire d’un développeur back-end et celui du développeur front-end. En choisissant d’étoffer ses connaissances techniques propres au back-end, le développeur peut alors s’occuper de projets de développement informatique de plus grande envergure.

Le poste de Lead Developer Front le rend, après quelques années d’expérience, responsable d’une équipe. Enfin, le développeur front-end peut également envisager d’autres métiers, comme UX Designer, Webdesigner, développeur mobile, etc.

Vous souhaitez en savoir plus sur les métiers du monde informatique ? Découvrez les formations diplômantes dispensées par la Cyber School Management.

 

Découvrez ici les autres types de métiers auxquels prépare Cyber Management School.

Plus de

fiches métiers

Métier de l'architecte réseau (architecte en ingénierie système et réseau)
Fiche métier de l’architecte réseau : missions, compétences, études et salaires

L’architecte réseau est chargé de l’interconnexion des biens et des services d’information au sein d’une entreprise ou d’une administration. Il […]

Découvrir la fiche métier
Métier du Prompt Engineer
Fiche métier du Prompt Engineer : missions, compétences, études et salaires

Propulsée à l’avant de la scène avec l’arrivée de ChatGPT, l’intelligence artificielle (IA) a favorisé l’émergence de nouveaux métiers. Parmi […]

Découvrir la fiche métier
Découvrez le métier du Responsable GRC en cybersécurité
Fiche métier du responsable Gouvernance Risque et Conformité (GRC)

Le Responsable GRC mène ses actions dans les domaines de la gouvernance, du risque et de la conformité. Il veille […]

Découvrir la fiche métier
Métier du Digital Forensic Analyst (analyste Forensic)
Fiche métier du Digital Forensic Analyst

Le digital forensic analyst, ou analyste forensic, œuvre dans le domaine de la criminalistique numérique. Expert en cybersécurité, il intervient […]

Découvrir la fiche métier
Métier d'Analyste de Malware
Fiche métier du Malware Analyst

Le Malware Analyst est un membre essentiel de l’équipe de cybersécurité d’une entreprise. À l’heure où les cyberattaques utilisent des […]

Découvrir la fiche métier
Métier de service delivery manager (Project Delivery Manager)
Fiche métier du Service Delivery Manager

Vous êtes partagé entre la finance, les ressources humaines, le droit des affaires et l’informatique ? Saviez-vous qu’il existe un […]

Découvrir la fiche métier