fbpx

Fondamentaux

La cybersécurité industrielle est la sécurisation de l’intégralité des systèmes industriels contre les cyberattaques. Elle concerne tant les systèmes de production que l’accès à l’entreprise, à ses réseaux, mais aussi à la sécurité de ses données. Du fait de la multiplication des attaques et menaces cybercriminelles, la surveillance de systèmes industriels représente un enjeu majeur, appelé à se développer de manière considérable.

Qu’est-ce que la cybersécurité industrielle des entreprises ? 

Selon une étude de Kapersky en 2021, 91 % des sites industriels ont déclaré avoir été victimes d’une cyberattaque. Avant d’évoquer les différents aspects de ce domaine, il convient d’en définir les contours pour éviter les incompréhensions. 

Bien comprendre la notion de cybersécurité industrielle en informatique

Il y a deux types de cybersécurités industrielles.

  • Loperational technology (OT) concerne toute la technologie opérationnelle et le fonctionnement des outils de production digitalisés de l’entreprise.
  • L’information technology (IT), qui veille à la sécurisation des réseaux informatiques de l’entreprise.

Ces deux domaines ne sont pas cloisonnés et convergent vers la cybersécurité de l’internet des objets (IOT), qui représente la sécurisation des objets connectés de l’entreprise.

La cybersécurité industrielle : une protection contre les menaces numériques

Le but de ce processus consiste à sécuriser l’intégralité du processus de production d’une entreprise contre une agression numérique. Il ne s’agit pas que des réseaux numériques ou des communications. Chaque étape doit être sécurisée. Ces menaces peuvent aller du vol de données ou de secrets de fabrication au piratage des caméras de surveillance en vue d’une intrusion dans les locaux. Les vulnérabilités sont nombreuses. 

Les entreprises et les systèmes industriels concernés par la cybersécurité

Tous les entreprises et sites industriels sont concernés par la cybersécurité industrielle. Or, un certain nombre de sociétés l’ignorent ou la néglige. Elles pensent simplement que leur activité n’est pas susceptible de faire l’objet de cyberattaques. Or, selon le rapport FORTINET de 2023 sur l’état de la cybersécurité, les 3/4 des acteurs industriels ont fait l’objet d’une intrusion malveillante dans leurs structures.

En revanche, les entreprises qui n’ont fait l’objet d’aucune attaque sont en nette augmentation. Elles étaient 6 % en 2023 et sont 25 % en 2023. Les personnes interrogées l’attribuent aux mesures de sécurité prises pour parer ces attaques. 

L’importance de la cybersécurité dans le domaine de l’industrie

L’entreprise 4.0, encore appelée Smart Factory représente la structure industrielle du futur. Totalement connectée, elle intègre l’intelligence artificielle pour mieux mettre en œuvre l’ensemble des ressources et informations. L’objectif consiste à conjuguer les compétences techniques, les informations, mais aussi la gestion des équipements et services pour obtenir les meilleurs résultats. Néanmoins, ces interconnexions ne sont pas sans risques et peuvent générer des vulnérabilités. Les sécuriser est primordial.

La protection des entreprises contre les cyberattaques préserve leur compétitivité

Selon le rapport Meurant de juin 2021, 16 % des cyberattaques mettent la survie de l’entreprise en danger. Différentes cyberattaques ont contraint des entreprises à cesser leur production de façon temporaire. L’entreprise Toyota a dû procéder à la mise à l’arrêt temporaire de 14 de ses usines en mars 2022 à la suite d’attaques numériques. Son activité a été fortement touchée. Une entreprise moins solide financièrement aurait eu du mal à s’en remettre.

D’autre part, les agences de notation de la cybersécurité industrielle des grandes entreprises se développent. Or, cette dernière est un élément important au niveau de l’image de l’entreprise puisque les éventuels partenaires commerciaux vont en tenir compte. Néanmoins, le Club des Experts de la Sécurité de l’Information et du Numérique (Cesin) demande l’encadrement de cette activité peu transparente. 

La protection des processus industriels de fabrication et de production des entreprises

La cybersécurité industrielle vise aussi à protéger les processus de fabrication et les solutions techniques mises en œuvre pour assurer la production et sa continuité. L’interconnexion des installations d’un site de production multiplie les risques de failles dans la sécurité informatique. Ces points de vulnérabilité sont autant de portes d’entrée potentielles pour réaliser des cyberattaques aux fins de vol de secrets industriels.

Sécuriser les systèmes informatiques pour protéger les populations contre le risque industriel

Un système industriel n’est pas obligatoirement une usine. Une entreprise de distribution d’eau, d’assainissement ou de transport fait également partie de cette catégorie. Or, une attaque venant du cyberespace peut tout à fait perturber le réseau de distribution d’eau d’une ville ou pire, pirater le plan de sécurité d’une centrale nucléaire. Ce type de cyberattaques peut dès lors mettre en danger, non seulement une entreprise, mais aussi l’environnement ou la population locale. 

Comment la cybersécurité assure une sécurité industrielle

La cybersécurité industrielle demande avant tout un engagement de la direction de l’entreprise. Celle-ci doit développer une stratégie et une culture de la cybersécurité, impliquant l’ensemble du personnel. Trop de mythes entourent la cybersécurité industrielle. Si les systèmes informatiques sont généralement bien sécurisés, ce n’est pas toujours le cas pour les systèmes industriels.

Cela est principalement dû au manque de culture informatique des techniciens chargés de ces structures, qui ont tendance à minimiser ces risques. Or, une simple négligence humaine, par exemple utiliser une clé USB infectée, peut en compromettre la sécurité de toute l’entreprise. La formation du personnel et la mise en place de processus de contrôle s’imposent. 

Les défis de la cybersécurité industrielle face aux cyberattaques

Les défis de la cybersécurité sont nombreux. En premier, l’augmentation massive du télétravail depuis 2020 a multiplié les connexions, accroissant le risque de cyberattaques. D’autre part, un certain nombre de complexes industriels ont tendance à sous-estimer ces risques. Or, ces risques peuvent venir du personnel, de la chaîne d’approvisionnement, mais aussi de l’intelligence artificielle.

Il convient ainsi de veiller à la formation du personnel. La sécurisation des points d’interconnexion des systèmes est également indispensable. Enfin, selon un rapport d’experts en cybersécurité, l’industrie ne prend pas assez ces menaces au sérieux. En effet, 35 % des entreprises interrogées ignorent si elles ont déjà fait l’objet de telles attaques.

La mise en place de normes en matière de cybersécurité

Un certain nombre de normes techniques ont été mises en place. Cela commence par la classification des sites industriels selon les risques d’attaques. Celle-ci a été mise en place par l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI). À titre préliminaire, il faut relever que les termes utilisés dans cette classification sont issus des normes ISO 27000.

Les classes de cybersécurité des systèmes industriels mise en place

L’ANSSI classe les systèmes industriels dans trois catégories. L’ANSSI classe les systèmes industriels en trois classes en fonction de leurs besoins en sécurité. 

Les trois classes de la classification des systèmes industriels en fonction des risques

Les structures sont classifiées en fonction de l’impact d’éventuelles attaques.

  • Classe 1 : le risque ou l’impact d’une cyberattaque est faible. Il n’y a pas de contraintes pour l’entreprise.
  • Classe 2 : l’impact d’une faille de cybersécurité est considéré comme significatif. L’entreprise doit pouvoir apporter la preuve de l’instauration de mesure adéquate en cas d’attaque informatique.
  • Classe 3 : systèmes industriels dans lesquels une attaque informatique pourrait avoir un impact critique. L’État ou un organisme accrédité doit contrôler la conformité des systèmes industriels aux exigences en matière de cybersécurité.

Le périmètre des systèmes industriels à prendre en compte pour la prévention des risques

Le périmètre doit être déterminé au moment de la mise en place du plan d’évaluation. Ceci signifie que l’ampleur de la structure prévue dans la certification mise en place à la fin de l’évaluation peut ne pas concerner l’intégralité d’un site. C’est l’analyse de la gestion des risques numériques qui va permettre l’évaluation des structures à intégrer dans la classification. Il peut s’agir de tout ou partie de l’entreprise, mais aussi d’une activité sur plusieurs sites. En cas de modification des structures déjà classifiées, un nouveau processus de certification devra être initié. 

L’avenir du domaine de la sécurité numérique industrielle 

La cybersécurité industrielle est un domaine qui est appelé à se développer. Si les vulnérabilités de type négligence humaines peuvent relativement facilement être contrées, l’arrivée de l’intelligence artificielle ouvre une nouvelle ère nécessitant l’intervention de spécialistes. L’essor des métiers de cybersécurité est un reflet de cette évolution. 

Les métiers de la cybersécurité industrielle : de nouvelles compétences au service de l’industrie

Il existe de nombreux métiers dans la sécurité numérique. Directeur de la cybersécurité, coordinateur en cybersécurité, ingénieur, consultant, mais aussi responsable de la cybersécurité de l’entreprise, développeurs, et autres chefs de projets font partie des nombreux métiers d’avenir dans la cybersécurité. Certains métiers sont intégrables avec un niveau licence ou bachelor. D’autres nécessitent un Master ou un MBA en cybersécurité. Toujours est-il qu’une formation en sécurité numérique ouvre de plus en plus de portes sur le marché de l’emploi. 

la Cyber Management School : une offre de formation en cybersécurité industrielle de qualité

Du bachelor au mastère en cybersécurité, la Cyber Management School propose un éventail de formations de grande qualité en cybersécurité. Les études peuvent se poursuivre sur l’un des différents campus ou en e-learning. Vous y bénéficierez d’un programme de grande école. Les diplômes sont reconnus et l’école dispose d’une culture d’entreprise forte mettant en avant l’innovation technologique, l’accompagnement des étudiants et l’encouragement de l’esprit d’entreprise. Enfin, il est possible de suivre les cours en e-learning.

La cybersécurité industrielle est un domaine qui se développe de plus en plus. Cette nouvelle branche de l’informatique est due à un besoin accru de sécurité numérique, en raison des nombreuses cyberattaques. C’est un domaine d’avenir. Dans ce cadre, les spécialistes seront amenés à identifier et évaluer les vulnérabilités des systèmes d’information pour protéger les structures contre les cyberagressions.