10 juin 2024

Les pays les plus avancés en matière de cybersécurité.

Quels sont les pays les plus avancés en matière de cybersécurité ? Dans quel État les citoyens et les organisations semblent-ils être les mieux protégés ? De nombreux organismes opèrent des classements réguliers, reposant sur des méthodologies différentes. Il est donc très difficile de définir les pays les plus investis et les plus efficaces face aux cyberattaques. Faisons le point sur les pays en tête de ces classements.

La République tchèque et la Pologne selon la NCSI

L’indice NCSI (National cyber security index) se base sur la maturité et la capacité d’un pays à prévenir et surmonter les cyberattaques. Cet indice mondial donne des résultats en direct et peut varier régulièrement.

La méthodologie du NCSI pour classer les pays selon leur approche de la cybersécurité

Le score NCSI repose sur des indicateurs tels que la mise en place de stratégie de sécurité informatique, de politiques de prévention et la capacité à répondre aux attaques. Le NCSI rapporte son score au niveau de développement numérique du pays. Vous pouvez ainsi constater qu’un pays peut avoir un score de développement numérique inférieur au score de la cybersécurité. Un pays très avancé peut, en revanche, avoir en mauvais score sur son approche de la sécurité informatique.

Par exemple, actuellement, le Royaume-Uni est 12e avec un score NCSI de 75. Son niveau de développement numérique est de 82,07. Il existe donc un déséquilibre entre le déploiement numérique et celui de la cybersécurité. Vous pouvez accéder au classement NCSI et disposer de données précises pour chaque pays.

La République tchèque et la Pologne largement en tête du classement NCSI

Depuis 2019, la République tchèque s’impose dans les premières places du classement avec un score de 98,33 sur l’indice national de cybersécurité. Le pays semble particulièrement actif dans sa politique de cybersécurité. Il joue également un rôle important dans la contribution mondiale sur la cybersécurité. Depuis 2024, la Pologne tend à rejoindre son voisin. Cible privilégiée des cyberattaques russes depuis la guerre en Ukraine, la Pologne a su mettre en place les mesures nécessaires pour se protéger.

Les 20 meilleurs pays selon le MIT Technology Review Insight

Le MIT Technology Review Insight a publié en 2023 son classement des 20 pays les plus investis dans la cybersécurité. Il repose lui aussi sur des indicateurs de prévention, de réactivité et de résilience. Le rapport est accessible au public et comprend toute la méthodologie employée. Voici le classement général des pays :

  1. Australie
  2. Pays-Bas
  3. Corée du Sud
  4. États-Unis
  5. Canada, etc.

La France apparaît en huitième position. Cependant, le MIT opère d’autres classements plus ciblés. La France est, par exemple, en première position concernant la mise en place d’organismes juridiques, avec la CNIL, destinée à assurer la protection de la vie privée.

Le rapport fait aussi état du taux de confiance des personnes interrogées sur la cybersécurité dans leur pays. Malgré sa huitième place, le taux de confiance est de 47 % en France.

Des approches différentes de la cybersécurité selon les pays et les continents

La cybersécurité concerne l’ensemble des pays du monde. Cependant, tous n’en ont pas la même approche. Certains pays se montrent plutôt actifs, comme l’Europe, quand d’autres sont encore dans l’expectative.

Union européenne : une volonté commune de lutter contre la cybercriminalité

Au cœur de l’Union européenne, la volonté est de développer une stratégie de défense commune autour de la cybersécurité. Il est d’ailleurs question d’un « cyberbouclier » commun. Les états membres se sont rassemblés autour d’un cadre réglementaire appelé NIS. Les objectifs tournent autour de trois leitmotivs : détecter, défendre et dissuader. L’Europe s’est donc dotée, en plus de lois, d’un réseau européen de centres opérationnels interconnectés. La guerre en Ukraine a sensiblement motivé les états membres à déployer plus de ressources et à opérer une coopération efficace.

Ces bonnes pratiques et cette volonté d’instaurer des outils n’empêchent pas les cyberattaques. D’après le rapport Global State of Cybersecurity 2023 d’Infoblox, la France est le pays le plus touché en Europe. 71 % des organisations françaises ont été victimes d’un piratage de leur système d’information. L’Agence de l’Union européenne pour la cybersécurité a également mis en avant dans son premier rapport la première place de la France dans les cyberattaques contre les établissements de santé.

L’Asie Pacifique : un continent très en avance sur la cybersécurité

Si l’Europe est en train de mettre en place des mesures communes, les pays de l’Asie et du Pacifique semblent avoir un temps d’avance. La cybersécurité est au cœur de leur préoccupation politique et des investissements. Aussi, lorsque Singapour dénombre 22 % d’entreprises touchées par une cyberattaque, le reste du monde en évoque 45 %. Plus investis dans les moyens de cyberdéfenses, les pays comme le Japon, Singapour et Taïwan sont moins victimes de cyberattaque.

Mention spéciale au gouvernement de Corée du Sud qui, conscient de la pénurie de talents, a décidé de former 100 000 nouveaux experts d’ici 2026. La promiscuité avec la Corée du Nord motivant à la protection, le pays a mis en place une organisation de cybersécurité, regroupant les entreprises et organisations publiques et privées.

L’Afrique : l’obligation de déployer des politiques de cybersécurité

Le continent africain est lui aussi confronté à l’obligation de déployer des mesures de cybersécurité. Conscient des enjeux, une coalition africaine a vu le jour. Il s’agit de la Convention de l’Union africaine sur la Cybersécurité et la Protection des Données Personnelles. Les états africains doivent encore lancer des investissements sur les solutions de sécurité à mettre en place. La prise de conscience est là. Avec la tenue du Cyber Africa Forum (CAF), l’Afrique montre qu’elle devient aussi actrice de la lutte contre la cybercriminalité.

Nouvelle-Zélande et Australie : le bon et le mauvais élève de la cybersécurité

La Nouvelle-Zélande est certainement l’un des pays les plus précurseurs en matière de cybersécurité. Tous les policiers sont formés à la cybercriminalité. Par ailleurs, le National Cyber Security Centre apporte une assistance à toutes les organisations victimes de cyberattaques. Aujourd’hui, la Nouvelle-Zélande se dote de moyens dans la cyberrésilience.

Le niveau de sécurité de l’Australie n’a rien à envier à celui du Chili. La première place du classement du MIT semble pourtant montrer que le pays est le meilleur en matière de cybersécurité. L’Australie compte sans doute de nombreuses stratégies et politiques, mais elles semblent ne pas être efficaces au vu de l’ampleur des cyberattaques que le pays rencontre.

Le pays a certes mené des politiques de cybersécurité et adopté des pratiques pour améliorer la réponse face aux cyberattaques, mais les actes malveillants restent nombreux. Avant de passer à des investissements massifs pour la sécurité informatique, l’Australie durcit sa loi. Les entreprises victimes de piratages sont punies d’une amende de 50 millions de dollars.

Moyen-Orient : l’essor de la cybersécurité et de la cybercriminalité

Les Émirats arabes unis sont certainement les plus avancés en matière de stratégie de cybersécurité. La politique mise en place équivaut à celle de l’Europe, à la différence que les EAU disposent de plus de financements pour déployer des technologies avancées.

Israël a dû aussi se doter de stratégies de cyberdéfense face aux offensives et aux cyberattaques de hackers iraniens. La cybersécurité s’apprend dès le collège en Israël. Cependant, Israël n’est pas en reste en matière de cyberespionnage. Si le pays s’est doté des moyens de se protéger, il s’en sert aussi pour espionner le monde, avec le Projet Pegasus.

Amérique du Nord et Amérique du Sud : un continent divisé sur la cybersécurité

Les États-Unis se donnent également les moyens de protéger l’espace numérique depuis l’arrivée de Biden au pouvoir. La National Cybersecurity Agency (NCS) évoque toute la stratégie américaine à mettre en place pour répondre aux enjeux de la cybersécurité. Les États-Unis comptent parmi les partenaires de l’Europe dans la lutte contre la cybercriminalité mondiale. Le Canada n’est pas en reste et mène une stratégie active de cybersécurité.

L’Amérique latine affiche un vrai contraste dans la mise en place de structures et d’investissements liés à la sécurité numérique. En retard sur le déploiement d’infrastructures, les pays comme le Mexique, le Pérou ou le Salvador sont la proie de nombreuses cyberattaques et de vols de données massifs. Une coalition entre ces pays et Interpol est en train de se mettre en place pour développer les politiques de cybersécurité.

Une coopération mondiale pour répondre aux menaces cybercriminelles

Les nombreuses organisations de cybersécurité de chaque pays travaillent main dans la main dans la lutte contre la cybercriminalité. Interpol a créé le Cybercrime Fusion Centre réunissant les polices de différents pays pour travailler ensemble et échanger des informations sur les cybercriminels. Cette coopération mondiale a permis de récupérer 130 millions de dollars et d’arrêter 975 personnes soupçonnées de piratage.

Les disparités doivent pousser les États les plus matures à accompagner les pays les moins avancés dans leur stratégie de coopération. Des initiatives locales entre pays se mettent en place pour coopérer et travailler main dans la main. Le combat contre la cybercriminalité est un problème universel que semble avoir compris la majorité des pays du monde.

Plus

d'articles

30 mai 2024

Les Jeux olympiques ont toujours été une fête. Derrière l’organisation et la préparation des athlètes se cache un autre aspect […]

14 mai 2024

L’espace cyber s’ajoute désormais aux autres espaces du domaine militaire : terrestre, maritime, aérien et spatial. Mais le cyber possède […]

2 mai 2024

Les réseaux sociaux ont révolutionné la communication et la diffusion d’informations. Les entreprises comme les particuliers utilisent ces plateformes à […]

23 avril 2024

Retrouvez l’interview d’Armand Taï étudiant en Mastère 1 architecte et cybersécurité à la Cyber Management School sur le campus de […]

19 avril 2024

Le Forum InCyber réunit les experts et les organisations de la cybersécurité. Ce haut lieu de discussion et d’échanges sur […]

9 avril 2024

Les millénials, la génération Z ou encore la génération Alpha sont, à différents niveaux, nés avec le numérique. Loin des […]