fbpx

1 août 2023

La FDJ teste un système de reconnaissance faciale

Au cours des dernières années, l’essor des technologies numériques a considérablement modifié notre manière de vivre et de travailler. L’une de ces avancées technologiques remarquables est la reconnaissance faciale. En bref, la reconnaissance faciale est une technologie qui peut identifier ou vérifier une personne à partir d’une image numérique ou d’un motif de fonctionnalités faciales. Elle est couramment utilisée dans divers domaines, y compris la sécurité, le marketing et maintenant, le jeu.

La Française des Jeux (FDJ), le principal opérateur de loterie en France, envisage de mettre en œuvre la technologie de reconnaissance faciale pour contrôler l’âge de ses clients. La

FDJ est bien consciente du risque que le jeu peut représenter pour les jeunes et cherche donc à utiliser cette technologie pour assurer une meilleure protection de ces derniers.

FDJ et la reconnaissance faciale

La FDJ a récemment annoncé qu’elle teste un logiciel de reconnaissance faciale pour automatiser la vérification de l’âge de ses clients. Cette initiative fait suite à une collaboration avec la start-up britannique Yoti, spécialisée dans la reconnaissance faciale. Le système, en test depuis trois mois à partir d’avril 2023, utilise des données biométriques pour estimer l’âge des clients. Des buralistes ont installé des bornes équipées d’une caméra et du logiciel de reconnaissance faciale de Yoti, qui estime l’âge des clients en se basant sur des données biométriques. L’équipement a été fourni par Yoti, qui a été fondée en 2017.

Ce logiciel analyse la photo du client et donne un résultat en une seconde et demie. Yoti assure déterminer l’âge avec une précision de 1,6 an près. Si le système estime que l’ âge du client est inférieur à 20 ans, il alerte le buraliste, qui peut alors demander une carte d’identité pour vérification.

Questions sur la précision et la sécurité des données

Cependant, le système de Yoti soulève des questions importantes en matière de précision et de sécurité des données. En ce qui concerne la précision, il a été reconnu que le logiciel n’est pas infaillible. Par exemple, certaines conditions de vie, comme le fait de vivre dans la rue, peuvent vieillir prématurément un visage, rendant difficile pour le logiciel de déterminer l’âge exact.

De plus, il a été admis qu’il existe un biais envers les sujets à la peau foncée, en particulier les femmes. Ce biais s’expliquerait principalement par la sous-représentation de ce groupe dans les données de formation utilisées pour développer le logiciel. Cependant, Yoti a assuré qu’elle s’efforcerait d’accroître la représentation de ce groupe dans ses données.

En ce qui concerne la sécurité des données, bien que Yoti affirme que l’image est immédiatement supprimée du serveur après utilisation et qu’aucune information concernant l’utilisateur n’est conservée, des préoccupations demeurent. Il y a eu des précédents où des entreprises n’ont pas respecté leurs engagements en matière de protection des données, ce qui soulève des questions sur la sécurité des données biométriques recueillies par le logiciel.

Les avantages de l’utilisation de la reconnaissance faciale par la FDJ

L’utilisation de la reconnaissance faciale par la FDJ présente plusieurs avantages. Le premier et le plus évident est le contrôle de l’âge. Il est illégal pour les personnes de moins de 18 ans de jouer à la loterie en France. Cependant, il peut être difficile pour les vendeurs de déterminer l’âge d’un client juste en le regardant. La reconnaissance faciale peut résoudre ce problème en fournissant une estimation précise de l’âge du client.

En outre, la reconnaissance faciale pourrait également être utilisée pour identifier les clients qui se sont auto-exclus du jeu. Cela pourrait être particulièrement utile pour les personnes qui luttent contre l’addiction au jeu. En utilisant la reconnaissance faciale, la FDJ pourrait les empêcher de jouer, même s’ils tentent de le faire.

Les défis de l’implémentation de la reconnaissance faciale par la FDJ

Bien que l’utilisation de la reconnaissance faciale par la FDJ présente de nombreux avantages, elle soulève également plusieurs défis. Le premier est la précision. Bien que la technologie de reconnaissance faciale se soit améliorée au fil des ans, elle n’est pas infaillible. Elle peut parfois se tromper, en particulier lorsqu’il s’agit d’estimer l’âge d’une personne.

Ensuite, il y a la question de la vie privée. L’utilisation de la reconnaissance faciale implique la collecte et le stockage de données personnelles, ce qui peut poser des problèmes de confidentialité. La FDJ devra s’assurer qu’elle respecte toutes les lois et réglementations en matière de protection des données lors de l’implémentation de cette technologie.

Vers un futur plus sûr pour le jeu ?

Alors que la FDJ se dirige vers la mise en œuvre de la reconnaissance faciale, elle entre dans un territoire inexploré. Cette technologie promet de nombreux avantages, mais elle présente également des défis considérables. Si elle est mise en œuvre avec soin, elle pourrait transformer le secteur du jeu en France, le rendant plus sûr pour les jeunes et ceux qui luttent contre l’addiction au jeu.

En conclusion, l’adoption de technologies de pointe comme la reconnaissance faciale par des entreprises comme la FDJ marque une étape importante dans l’évolution de l’industrie du jeu. Cependant, il est essentiel de résoudre les problèmes de précision et de sécurité des données pour garantir la fiabilité et la sécurité de ces systèmes. Alors que ces technologies continuent de se développer, il sera intéressant de voir comment elles seront adoptées et adaptées à d’autres industries et applications.

Il ne fait aucun doute que la technologie de reconnaissance faciale a le potentiel de transformer de nombreux aspects de notre société. Cependant, comme pour toute technologie, il est essentiel de l’utiliser de manière responsable, en veillant à respecter les droits et la vie privée des individus. À mesure que nous continuons à naviguer dans cette nouvelle ère numérique, il est essentiel que nous continuions à remettre en question et à examiner ces technologies pour garantir qu’elles sont utilisées de manière éthique et bénéfique.

 

Découvrez la Cyber Management School, l’école de la cybersécurité et du Management. Des formations axées sur les métiers d’avenir de BAC+1 à BAC +5. Découvrez le Bachelor in Cybersecurity & Business, et le mastère in Cybersecurity & Management – Parcours Cybersecurity Architect ou Parcours Cybersecurity Engineer.

Plus

d'articles

26 septembre 2023

Alors que le monde entier retient son souffle dans l’anticipation des Jeux Olympiques de Paris 2024, un acteur clé se […]

21 août 2023

Dans le monde numérique actuel, les cybercriminels deviennent de plus en plus sophistiqués. L’un de leurs outils de prédilection est […]

11 juillet 2023

La montée en puissance de l’Internet des objets, de l’IA et du cloud computing a créé de nouvelles failles que […]

20 juin 2023

Chaque jour, nous nous engageons activement sur Internet, nous nous inscrivons à des services, nous achetons des produits et nous […]

6 juin 2023

Il est rare de rencontrer une journée sans nouvelles liées à la cybersécurité dans le quotidien. Le monde numérique dans […]

29 mai 2023

La cyberguerre est une réalité de notre époque. Alors que nous nous retrouvons de plus en plus dépendants des technologies […]