fbpx

10 octobre 2022

La cybersécurité dans le sport

L’industrie du sport est aussi sensible aux cyberattaques que n’importe quelle autre grande entreprise. À mesure que le monde numérique continue d’évoluer, nous verrons de plus en plus d’attaques contre les organisations et les sites sportifs. Les coûts financiers de ces attaques sont stupéfiants, les incidents de piratage coûtant des milliards de dollars à l’industrie du sport chaque année.

La multiplication des cyberattaques met en péril l’industrie du sport.

L’une des plus grandes menaces de cybersécurité pour le sport est l’augmentation des cyberattaques, qui coûtent au secteur des milliards de dollars par an. Les cybercriminels savent que de nombreuses organisations et personnes qui travaillent dans le domaine du sport ne sont pas correctement protégées contre les cyberattaques et en profitent donc pour voler des informations ou extorquer de l’argent à leur profit. Les cyberattaques peuvent être utilisées pour divulguer des informations sensibles et porter atteinte à la réputation, mais il existe également d’autres moyens par lesquels les pirates malveillants peuvent s’attaquer à la sécurité numérique d’une organisation.

Les coûts financiers de ces attaques sont stupéfiants, les incidents de piratage coûtant chaque année des millions de dollars à l’industrie du sport.

Aux coûts humains de la cybercriminalité s’ajoutent les risques financiers et de réputation. Les coûts financiers de ces attaques sont stupéfiants, les incidents de piratage coûtant chaque année des millions de dollars à l’industrie du sport. Il est également difficile de les détecter, car la plupart des attaques se produisent après des mois et des années qui auraient pu être évitées grâce à des mesures de sécurité appropriées. Et lorsqu’elles se produisent, les entreprises peuvent mettre des mois, voire des années, à se remettre complètement d’une attaque de piratage.

La concurrence entre les bases de supporters peut alimenter les cyberattaques sur les systèmes et les données des organisations rivales, entraînant des extorsions et des fuites.

Les bases de fans peuvent être une cible facile pour les cyberattaques. Les cybercriminels peuvent utiliser une base de fans pour attaquer une organisation rivale et lui extorquer de l’argent en la menaçant de divulguer des informations sensibles.

La base de fans peut également être utilisée pour distribuer des logiciels malveillants en les publiant sur le site Web ou les comptes de médias sociaux du groupe. La meilleure façon de se protéger contre ces attaques est de s’assurer que votre organisation dispose de politiques et de procédures bien définies pour traiter avec les fans et les adeptes, y compris les informations à partager sur les médias sociaux.

Les informations sensibles, telles que les données personnelles et de paiement, sont susceptibles d’être volées lors d’attaques de phishing.

Les attaques par hameçonnage sont une forme courante de cybercriminalité. Les hameçonneurs utilisent l’ingénierie sociale pour inciter les destinataires à fournir des informations sensibles, telles que des données personnelles et de paiement. Dans le secteur du sport, les courriels de phishing peuvent sembler provenir d’une source officielle et demander le paiement des frais d’inscription à un événement ou à une compétition.

Pour éviter d’être victime d’une attaque de phishing :

  • Vérifiez l’adresse électronique – si elle provient d’une personne que vous ne connaissez pas, ne l’ouvrez pas.
  • Méfiez-vous des messages qui vous demandent votre mot de passe ou vos coordonnées bancaires – ne donnez jamais ce genre d’informations par e-mail ou par SMS !

Les systèmes de sécurité qui utilisent une approche « centrée sur l’identité » permettraient de mieux protéger les organisations et les supporters contre la menace émergente de la cybercriminalité.

Les systèmes de sécurité centrés sur l’identité sont plus sûrs que ceux qui reposent sur la fédération d’identité ou les mots de passe statiques. Les systèmes de sécurité basés sur l’identité peuvent être utilisés pour contrer les attaques de phishing, qui incitent les utilisateurs à donner des informations sensibles telles que des noms d’utilisateur et des mots de passe en se faisant passer pour des organisations réputées (comme les banques). En fait, il n’est même pas nécessaire qu’une organisation dispose d’un système de sécurité très sophistiqué ; il lui suffit de vous permettre de prouver votre identité avant de vous donner accès à ses données.

L’internet des objets (IoT) ouvre de nouvelles voies d’attaque aux cybercriminels.

L’Internet des objets (IoT) est là pour rester. Et c’est une excellente nouvelle pour les pirates, qui disposent d’un nouveau terrain de jeu rempli d’appareils à exploiter. Les cybercriminels peuvent notamment tirer parti de l’IdO en l’utilisant pour voler des données.

Par exemple, votre thermostat intelligent pourrait être utilisé comme un dispositif d’espionnage dans votre maison. Le pirate serait alors en mesure d’apprendre quand vous partez au travail et rentrez chez vous, ce qui pourrait l’aider à planifier une attaque contre vous ou vos biens à ces moments-là. Il pourrait également utiliser l’appareil pour chauffer ou refroidir délibérément une pièce – ou carrément couper le courant – lorsque personne n’est présent, ce qui ferait grimper les factures d’électricité et augmenterait la probabilité que quelqu’un tombe malade à cause de températures ou de taux d’humidité extrêmes dans le bâtiment.

Un autre type courant d’attaque avec un dispositif IoT consiste à obtenir un accès par des moyens physiques : Par exemple, si quelqu’un s’introduisait chez vous pendant que vous êtes en vacances et installait son propre logiciel sur l’une de ces machines (ce qui n’est pas difficile), il pourrait l’utiliser plus tard dans le cadre d’une opération contre vous ou d’autres personnes en ville qui utilisent des produits similaires ; par exemple en augmentant le chauffage/la climatisation pendant les mois d’été chauds afin que personne ne veuille ouvrir ses fenêtres ! Ou encore, ils pourraient simplement modifier d’autres paramètres jusqu’à ce que l’appareil tombe en panne au point que plus personne ne veuille d’un autre modèle…

Les organisations et sites sportifs doivent mettre en œuvre des protocoles et des politiques de sécurité dans le cadre de leur culture générale.

Les organisations et les sites sportifs doivent mettre en œuvre des protocoles et des politiques de sécurité dans le cadre de leur culture générale. La cybersécurité est un travail d’équipe, il est donc important de comprendre les risques auxquels vous êtes confrontés avant de pouvoir développer un plan efficace qui fonctionne pour votre organisation.

  • Comprendre les risques. Afin de vous protéger contre les cyberattaques, il est essentiel de savoir quelles sont les menaces possibles et comment elles vous affecteraient, vous ou votre organisation, si elles étaient mises en œuvre.
  • Disposez d’un plan pour chaque type de menace : vous devez disposer d’une politique écrite pour tous les types d’attaques potentielles, notamment les courriels d’hameçonnage ou les fichiers infectés par des logiciels malveillants joints à des courriels, les informations compromises stockées sur des systèmes informatiques, les accès non autorisés par des portes dérobées installées par des pirates, les attaques par déni de service lancées sur des réseaux utilisés par des membres de votre personnel, etc. Assurez-vous que tous ceux qui ont besoin d’un accès savent comment réagir si l’une de ces menaces se produit.
  • Formez les membres du personnel aux politiques de cybersécurité : Votre personnel a besoin d’être formé aux meilleures pratiques lorsque vient le moment d’appliquer ces politiques dans des cas d’utilisation réels (par exemple, en s’assurant qu’ils ne cliquent pas sur les liens contenus dans les e-mails avant d’en avoir vérifié la validité auprès d’autres employés). Plus les employés sont formés aux problèmes de cybersécurité en général – et à leur raison d’être ! Plus les employés sont formés aux problèmes de cybersécurité en général – et à leur raison d’être – plus ils sont susceptibles de faire leur travail efficacement sans compromettre les protocoles de sécurité.* Testez votre plan régulièrement ! Même avec toutes ces précautions, il peut arriver que des violations se produisent malgré tous nos efforts, mais nous pouvons en réduire le nombre en testant continuellement nos plans sur des scénarios réalistes jusqu’à ce qu’ils soient parfaitement au point.* Communiquez clairement sur tous les changements apportés au fil du temps : La communication entre les départements joue un rôle clé ici, car chaque département a des rôles différents au sein de l’organisation, ce qui signifie que chacun a des responsabilités envers les autres.

Les organisations et sites sportifs doivent prendre la cybersécurité très au sérieux.

La cybersécurité est une préoccupation majeure pour les organisations et les sites sportifs. Les cyberattaques peuvent coûter des millions de dollars aux organisations, c’est pourquoi il est si important qu’elles prennent la cybersécurité très au sérieux. Les organisations sportives doivent mettre en œuvre des mesures qui offrent une protection adéquate à leurs athlètes, spectateurs, membres du personnel et autres parties prenantes qui fréquentent régulièrement leurs installations.

L’industrie du sport est une cible majeure pour les cybercriminels, et il est important que les organisations prennent des mesures pour se protéger. Les organisations qui ont adopté une approche de la sécurité centrée sur l’identité sont mieux préparées que les autres lorsqu’il s’agit de minimiser l’exposition aux risques et d’atténuer les dommages causés par les attaques.

Plus

d'articles

27 octobre 2022

Dès la rentrée de septembre 2023, la Cyber Management School, l’école de la Cybersécurité et du Management, accessible de Bac […]

22 septembre 2022

La cybersécurité est un domaine en pleine expansion au XXIe siècle, dans le quotidien mais aussi dans tous les secteurs de […]

22 septembre 2022

L’un des avantages de la technologie est qu’elle peut rendre la vie plus facile. Vous devez donc prendre des mesures […]