26 septembre 2023

Jeux Olympiques de Paris 2024 : Atos met ses services informatiques et cyber à l’épreuve

Alors que le monde entier retient son souffle dans l’anticipation des Jeux Olympiques de Paris 2024, un acteur clé se prépare en coulisses à jouer un rôle fondamental dans le succès de cet événement mondial. Atos, le géant de la transformation numérique, s’apprête à mettre ses services en informatique et en cybersécurité à l’épreuve ultime. La société est sur le point de prouver qu’elle peut gérer efficacement des événements d’une ampleur et d’une complexité sans précédent, tout en assurant une sécurité robuste des données et des infrastructures.

Atos n’est pas un nouvel arrivant dans le domaine des Jeux Olympiques. Ayant accumulé de l’expérience à travers de nombreux cycles olympiques, Atos est parfaitement équipé pour relever le défi des Jeux de Paris 2024. Cette expérience précieuse, combinée à une expertise approfondie en technologie et en sécurité, fait d’Atos un partenaire technologique de confiance pour les Jeux Olympiques.

La technologie informatique au service des Jeux Olympiques

Dans le monde d’aujourd’hui, la technologie informatique est le pilier de tout événement à grande échelle, et les Jeux Olympiques ne font pas exception à cette règle. Atos est chargé de fournir des systèmes informatiques robustes et fiables capables de soutenir toutes les facettes des Jeux, depuis la gestion des résultats jusqu’à la diffusion en direct.

La mise en place du système informatique des Jeux Olympiques est une tâche gigantesque qui exige une préparation minutieuse et une exécution précise. Atos est chargé d’assurer la synchronisation en temps réel de milliers de données provenant de diverses sources. En outre, ces données doivent être présentées de manière claire et précise aux millions de téléspectateurs à travers le monde. Il ne suffit pas de gérer la complexité de cette tâche, il faut aussi garantir sa fiabilité et son exactitude, car les enjeux sont élevés.

L’importance de la cybersécurité dans les Jeux Olympiques

La cybersécurité est une autre dimension clé de la préparation d’Atos pour les Jeux Olympiques de Paris 2024. À l’ère numérique actuelle, les cybermenaces sont une réalité incontournable, et les Jeux Olympiques, avec leur visibilité mondiale et leur importance, ne sont pas à l’abri de ces menaces.

Atos est donc chargé d’assurer une protection robuste contre un large éventail de cybermenaces, allant des attaques par déni de service (DDoS) aux tentatives d’intrusion dans les systèmes informatiques. Ces efforts en matière de cybersécurité sont d’autant plus importants que la réussite des Jeux dépend en grande partie de la sécurité des systèmes informatiques et des données. Un seul incident de sécurité pourrait non seulement perturber les Jeux, mais aussi compromettre la confiance du public dans l’intégrité de l’événement.

Les défis informatiques et de cybersécurité auxquels Atos fait face

La préparation pour les Jeux Olympiques est une tâche herculéenne pour Atos, parsemée de défis à la fois en matière de technologie informatique et de cybersécurité. L’un des défis majeurs auxquels Atos fait face est de tester et de perfectionner tous les systèmes informatiques liés aux Jeux. A cet effet, Atos et Paris 2024 ont inauguré l’Integration Testing Lab (ITL), un laboratoire de tests dédié à la compétition des Jeux de Paris.

Ce laboratoire est chargé de tester tout ce dont on aura besoin pendant les Jeux et même avant. Cela comprend la mise à jour de MyInfo, une base de données qui, durant les Jeux, accueillera entre autres les résultats, les conférences de presse, des statistiques ou des articles. Par ailleurs, une équipe dédiée travaille à la présentation informatique des résultats pour Paris 2024 depuis novembre 2022. Les managers de résultats par site et leurs équipes font des essais en continu en reprenant les résultats des derniers Jeux ou de grandes compétitions internationales.

Le défi de la cybersécurité est tout aussi important. Rappelons que 4 milliards d’incidents informatiques et 450 000 attaques avaient été détectés aux Jeux de Tokyo. Pour se prémunir contre ces attaques, les « équipes de Paris 2024 et d’Atos travaillent d’arrache-pied.

Déjà sous le feu des cyberattaques

Malgré toutes ces préparations, Atos et Paris 2024 enregistrent déjà des vraies attaques. Des simulations sont faites, des exercices de crise ont lieu régulièrement, mais des cyberattaques réelles ont également été constatées. Ces attaques vont des requêtes pour chercher des failles à des tentatives d’hameçonnage supérieures la normale. Il a été relevé que nombre de ces attaques proviennent de Russie.

Ces attaques soulignent l’importance du rôle d’Atos dans la protection des Jeux contre les cybermenaces. Elles mettent en évidence le fait que la cybersécurité n’est pas une préoccupation lointaine, mais une réalité présente et immédiate. Atos doit non seulement se préparer pour les défis futurs, mais aussi gérer ceux qui se présentent déjà.

Découvrez la Cyber Management School, l’école de la cybersécurité et du Management. Des formations formant aux métiers d’avenir de BAC+1 à BAC +5. Découvrez les débouchés de la Cyber Management School et les spécificités des métiers Cybersécurité, Informatique, Systèmes et Réseaux.

Plus

d'articles

14 mai 2024

L’espace cyber s’ajoute désormais aux autres espaces du domaine militaire : terrestre, maritime, aérien et spatial. Mais le cyber possède […]

2 mai 2024

Les réseaux sociaux ont révolutionné la communication et la diffusion d’informations. Les entreprises comme les particuliers utilisent ces plateformes à […]

23 avril 2024

Retrouvez l’interview d’Armand Taï étudiant en Mastère 1 architecte et cybersécurité à la Cyber Management School sur le campus de […]

19 avril 2024

Le Forum InCyber réunit les experts et les organisations de la cybersécurité. Ce haut lieu de discussion et d’échanges sur […]

9 avril 2024

Les millénials, la génération Z ou encore la génération Alpha sont, à différents niveaux, nés avec le numérique. Loin des […]

3 avril 2024

En France, les banques sont considérées comme des opérateurs d’importance vitale (OIV). Leurs activités sont indispensables au bon fonctionnement du […]